Cycle des énergies du Soleil – 2016
4 – La tribu des Oiseaux

A Athènes, par l’intermédiaire de Mariannick
06/04/2016

Soyez les bienvenus ! Le cadre s’installe : la constellation d’Orion très haut dans le ciel… qui se reflète sur Terre et sous vos pieds… et entre les deux constellations, le tube de communication… Vous, en cercle dans ce tube, un cercle composé de vos cœurs, juste des cœurs en cercle… Des cœurs qui s’envolent, qui se réjouissent d’avoir des ailes…  
 
Nous vous emmenons avec nous, dans notre vibration, dans la vibration des petites ailes… Nous sommes la tribu des Oiseaux. Ceux d’entre vous qui ont pratiqué la thérapie ‘Méli An Ta’ nous connaissent bien, car nous sommes ceux qui venons prendre vos cadeaux, les énergies dont vous n’avez plus besoin et que vous nous remettez… disons pour qu’elles soient recyclées ! Nous les emmenons dans notre univers. Nos sommes les oiseaux, les êtres ailés… les Oiseaux. La semaine dernière l’Aigle est venu et a préparé la route pour nous ! Il a ouvert la route avec toute son énergie pour que nous puissions à notre tour venir vous parler…
 
Des myriades d’oiseaux, de petits oiseaux partout… Focalisez-vous entre vos oreilles… écoutez avec vos oreilles intérieures… le bruissement de nos ailes… Nous sommes partout, tout autour de vous ! Nous ne ressemblons pas à l’Aigle, au Maître dont la force est une et unique, nous sommes si nombreux, si nombreux qu’à nous tous nous pouvons changer la vibration de ce lieu où vous êtes ! C’est le mouvement de nos ailes qui élève les vibrations de cette pièce et qui les fait changer du tout au tout. C’est ce mouvement qui élève tout votre plan et si vous focalisez votre attention dessus, vous pouvez le percevoir (courte pause)… 
 
 
- Le mouvement –
 
Nous faisons lentement de la place au centre du cercle… Vous pouvez voir les choses ainsi : des myriades de tout petits oiseaux qui laissent un espace se créer, un vide qui n’est pas vide, au centre du cercle. Nous nous rassemblons à la périphérie pour créer un espace au centre pour une énergie blanche, très belle, si grande et si légère qu’elle représente à elle seule ce que nous sommes… Elle représente l’Aile, cette aile si fine, si subtile, si douce que nous sommes… C’est cela qu’elle représente. Nous formons un écrin dans lequel vient se placer le joyau. Vous ne percevez pas souvent cette qualité car nous ne venons pas très souvent sur Terre. C’est une qualité totalement féminine. Une qualité qui tend vers celle de l’enfant, mais pas l’enfant tel que vous le percevez… Une femme magnifiquement belle au centre du cercle qui n’est pas un enfant mais qui a les yeux de l’enfant…
 
Prenez le temps de vous relier à elle… et de voir ses yeux, au-delà de tous les mots que nous prononçons. C’est un peu difficile parce que vous attendez des mots qui vous expliquent, qui vous aident à arriver jusqu’à nous, et en même temps chaque mot est tellement plus lourd que ce que vous pouvez percevoir de cette femme, de cette entité féminine ! Il serait préférable que nous ne disions rien et que nous la laissions ouvrir ses bras vers chacune et chacun de vous… La légèreté du vol… c’est ce que vous avez devant vous !
 
L’air qui s’est vêtu de blanc et vient vous rendre visite. L’air qui soulève l’aigle, l’aigle qui sans cette vibration n’est rien. Cette vibration vous ne la voyiez pas la semaine dernière même si sans elle l’aigle ne pourrait voler. Sans l’acceptation de l’air, sans cette légèreté, sans cette vibration si légère… l’aigle ne peut être l’aigle ! Vous avez compris sa force, vous avez compris la force du cristal de ses yeux, mais l’aigle est aussi celui qui peut demeurer immobile en l’air… ses ailes se posent sur l’air. Elles prennent leur force de l’air… un élément pur, pas un vide, une grande force subtile, si fine… L’aigle s’appuie sur elle et un infime mouvement lui suffit alors pour changer de cap et se mouvoir en regardant où l’air le mène… où cette vibration sur laquelle il s’appuie le mène…
 
Je suis ce qui permet à l’Aigle d’Etre. Vous pouvez voir au premier plan la force tout en ayant conscience de l’autre force existante, qui est à la fois le contraire de la première tout en y étant pas opposée, l’une complétant l’autre, l’une ne pouvant exister sans l’autre… Et vous vous posez la question suivante : « de quoi est-il question ici, d’ailes, de l’aigle, ou des principes féminin et masculin ? Est-ce qu’il est question des deux principes-sources de l’univers que sont la force et l’amour ? » Nous ne nous situons pas exactement là. L’Amour est partout. Nous sommes dans le mouvement…
 
Le mouvement peut exister à travers l’eau et c’est souvent à travers cet élément que vous le percevez sur Terre : cet élément vous est familier, les références à l’eau sont fréquentes ici, l’eau adoucissant ce qui demeure rigide dans vos cœurs. Nous venons d’ailleurs et notre mouvement prend naissance à un autre niveau. Il part du cœur sans pour autant prendre le nom ‘d’amour’ tel que vous le connaissez. Le mouvement ! Nous sommes le principe même du mouvement. Vous pourriez dire qu’à la base du mouvement il y a le principe qui se scindera par la suite en deux principes distincts, le féminin et le masculin, ce principe qui existe avant même la dyade, l’unité qu’est le mouvement…
 
Certains d’entre vous se disent que cela ressemble au principe de vie. Vous pourriez le dire comme ça, mais il est vrai que chaque mot, chaque étiquette que vous collez est d’une lourdeur, mais d’une lourdeur !... Nous vous parlons depuis une autre dimension, nous vous parlons depuis un niveau différent où le mouvement est comme une toute petite plume qui tombe… un tout petit duvet… rien d’autre que cela.
 
 
- La légèreté de notre Etre –
 
Et maintenant, pourquoi sommes-nous ici aujourd’hui ? Pour vous faire un cadeau ! Dans les thérapies que vous faites ici vous nous faites souvent des cadeaux sans même nous connaitre. Vous nous donnez les énergies qui ne vous servent plus, vous nous les offrez et nous les transformons du tout au tout. Il est temps de venir vous montrer qui nous sommes et de vous faire à notre tour le cadeau de la légèreté de notre Etre. Vous pensez si souvent que vous avez à enraciner l’énergie, bien ancrés sur Terre ! Bien sûr vous avez à le faire mais c’est tout aussi important de temps à autres de comprendre un autre aspect, un autre royaume bien au-delà de votre réalité…
 
Nous venons vous montrer que nous sommes nous aussi présents, présentes… en apportant toute cette énergie féminine : des petites ailes, présentes ! Nous sommes ici pour apporter un peu de légèreté dans un monde où la douleur et les situations difficiles rendent tout ce qui vous entoure plus lourd pour vous et pour tous vos proches… Nous venons vous montrer que sous le lourd il y a quelque chose de très léger sur quoi tout repose, une sorte de canevas de votre monde sur lequel vous pouvez tisser des liens et communiquer…
 
Nous vous emmenons ailleurs, suivez-nous, laissez-vous aller… ne vous accrochez pas à ce que vous connaissez, aux associations mentales habituelles, au connu… Réveillez-vous mes amis ! Nous sommes une vibration extrêmement légère mais ne vous endormez pas, ne vous laissez pas aller au niveau du corps, au contraire c’est le moment de tendre l’oreille, d’aiguiser vos perceptions les plus fines, de rendre vos oreilles pointues et pointées vers le haut pour nous recevoir… vous savez, nos oreilles sont comme celles du Dr Spock (dans Star Trek) ! Faites-les vôtres, pointues, tendues vers le haut pour capter des vibrations qu’elles ne captent pas d’habitude et pour venir rire avec nous… Chacun de nos rires est semblables à des gouttes de son cristallines. C’est cela que nous sommes : des gouttes de son cristallines qui voyagent sur l’air et créent le canevas sur lequel vous tissez vos communications sur lequel se tisse la communication entre vous et nous, vos amis d’en haut comme vous aimez à le dire.
 
 
- Les lignes de l’univers –
 
L’Aigle vous a pris sur son dos la semaine dernière et vous a montré les lignes Ley qui peuvent vous guider sur Terre et vous indiquer d’où vous venez, ainsi que les endroits auxquels vous êtes reliés. Nous, nous sommes du royaume des lignes de l’univers. Non seulement nous les voyons mais nous sommes ces lignes. Nous sommes la vibration qui y circule. Nous sommes la lumière qui circule dans ces lignes, des lignes qui se croisent et qui unissent des mondes, des planètes, des soleils… Nous sommes ces lignes.
 
Laissez-vous aller… et voyez l’un ou l’une de nous venir à votre droite et un ou une autre à votre gauche. Nous vous prenons par la main et vous soulevons, nous vous apportons nos ailes pour vous faire voyager dans notre monde, loin de la Terre, sur les lignes de l’univers… Le monde que nous allons vous montrer sera différent pour chacun de vous. Abandonnez-vous à la légèreté de notre guidance. Percevez-nous à vos côtés et prenez le temps de voir où nous vous emmenons et quelles sont les lignes qui prennent sens pour vous à cette heure. Prenez le temps (longue pause)…
 
Notre œil est perçant… Notre œil pénètre en vous par la couronne et va s’installer au cœur… Il crée un lien avec l’énergie qui se trouve au centre du cercle. Chacun, chacune est relié à cette énergie de cœur à cœur, d’œil à œil…
 
(C’est l’énergie centrale qui s’exprime à présent) Je vous emmène tous très haut, je vous emmène avec moi, nous montons… Nous montons jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’oxygène, là où vous ne pouvez plus respirer mais où l’air scintille… Nous vous parlons de choses bizarres mais c’est ainsi là où nous sommes arrivés… Lumière or et lumière blanche se meuvent ensemble. Ne cherchez pas à traduire en mots, vous feriez baisser la vibration… Savourez le mouvement et le plan où nous vous avons emmenés…
 
Tout est possible, tout… la force absolue tout autant que la finesse absolue… et tout peut s’unir… dans un mouvement de pure beauté…
 
Chaque mot vous attire en arrière vers votre monde, chaque étiquette abaisse la vibration que vous pouvez ressentir là où nous vous avons emmenés…
 
 
- Métatron –
 
Découvrez mes amis un nouveau royaume sans étiquette, et savourez… savourez le mouvement… savourez la légèreté et savourez l’union du blanc et de l’or… savourez l’ouverture sur ce plan en direction de la Source car ici chaque mouvement rend gloire à la Source…
 
C’est le royaume de Métatron, tout proche de la Source… avant la séparation, avant même que s’installe le langage tel que vous le connaissez. Métatron… Celui qui rend gloire à la Source, qui vient après la Source… Des énergies ni masculines ni féminines : les différences ne sont pas encore apparues mais leur potentiel est présent, uni et fort.
 
Je Suis en service. Je sers Métatron. Je Suis l’énergie qui vous a amenés ici et Je Le sers. Je me réjouis de ma place et de la liaison que j’ai pu apportée à ce niveau entre ce plan et la petite Terre. Nous créons des liens, nous renforçons l’amour et l’acceptation. Après nous viennent les étiquettes, les noms, les mots, le langage s’incarne. Tout devient plus lourd mais nous demeurons en tout… en tout, même lorsque vous trouvez que nous sommes bien cachés ! Nous sommes en tout car nous sommes la base de tout, comme l’air est la base qui permet à l’Aigle de voler. Nous sommes dans ce que vous respirez et qui vous apporte la vie…
 
Nous sommes au tout début, en toute chose. Rien ne peut se développer sans nous. Vous ouvrir sur votre plan c’est reconnaitre d’où vous venez… et nous amener un peu plus en vous, dans votre vie et sur votre Terre.
 
A présent que vous êtes en totale ouverture, laissez-nous passer sans frein depuis le sommet de votre tête dans votre corps et de là entrer en Terre… cadeau… cadeau… cadeau…
 
La tribu des Oiseaux vous salue. Elle accompagne la grande énergie féminine venue vous faire voyager aujourd’hui. Elle l’entoure de toutes ses ailes et elle repart dans son univers… Tout en laissant des ailes non seulement dans votre cœur mais aussi dans vos mains et sous vos pieds, à l’endroit de ces chakras qui donnent…
 
L’énergie du don est ici. Faites des cadeaux mes amis, faites des cadeaux. Chaque cadeau que vous faites vous rend plus léger, plus légère, et vous vous rapprochez de nous, de votre nature originelle… Faites des cadeaux ! Ne gardez rien pour vous, vous êtes en lien avec nous, vous aurez toujours assez de nourriture ! Ne gardez rien, laissez passer vers la Terre, vers chacun et vers chaque chose sur Terre…
 
Qu’il en soit ainsi !
Et il en est ainsi.