Cycle des énergies du Soleil – 2016
9 – Un nouveau cycle commence

A Athènes, par l’intermédiaire de Mariannick
25/05/2016

Soyez les bienvenus ! Les énergies de Métatron aujourd’hui avec vous. Orion avec vous aujourd’hui. Bételgeuse avec vous aujourd’hui : ce grand soleil, un des grands soleils de cette constellation… Abandonnez-vous à cette énergie… Comment êtes-vous au cœur, comment percevez-vous ce soleil ? C’est votre maison vous savez ! Ca n’est peut-être pas votre maison d’origine, votre foyer, mais c’est la maison des travailleurs de lumière, de ma grande famille. Vous êtes tous passés, en provenance de votre foyer, par ce soleil. Qu’y avez-vous fait ? Vous avez pris conscience de ce qui se passe sur Terre, de ses potentiels d’évolution et de la façon dont vous pouvez contribuer à cette évolution. Tous sans aucune exception vous y avez dit : « d’accord, j’y vais. Je réponds ‘présent’, je ne veux en aucun cas manquer ça ! Je veux participer et aimer la Terre de toutes mes forces ». La plupart d’entre vous avez déjà souvent vécu sur Terre. Peu nombreux sont ceux qui y viennent pour la première fois. Vous avez donc un passé avec la Terre et beaucoup d’amour pour elle. Vous la regardez depuis Orion et vous ressentez son appel et vous y allez… Toute incarnation de travailleur de lumière en ces temps se fait dans l’amour de la Terre et dans la reconnaissance de son ascension.    
 
 
- Les conditions stellaires –
 
Vous dites que les choses sont difficiles, que les conditions sur Terre et dans le ciel, les conditions astrologiques ne favorisent pas le bien-être… (avec le sourire) Les conditions sont là pour que vous les dépassiez ! Elles ne déterminent rien. Soyons clairs : elles donnent un cadre mais ne déterminent en rien votre vie. Votre vie, c’est vous qui la déterminez. C’est peut-être plus difficile de vous sentir bien quand toutes les planètes vous sont opposées mais cela ne signifie en rien que vous devez vous abandonner à cet état de fait ! Vous venez d’ailleurs, vous êtes passés par moi, vous avez transité par Orion, ce qui signifie que vous en avez reçu l’empreinte. Vous avez reçu la vibration et l’empreinte d’Orion dans vos cellules. Si vous souhaitez vous limiter à des contacts et des influences en liaison directe avec la Terre, c’est votre choix mais vous n’êtes pas obligés de suivre cette route.
 
Nous entendons beaucoup d’entre vous dire : « la position des planètes n’est pas bénéfique en ce moment, elle apporte dysharmonie et difficultés et ce pour de longs mois ». Attendez un peu… regardez-vous… qui êtes-vous ? Qui êtes-vous ? D’où venez-vous et avec qui ? Où est votre confiance ? Quelle est votre famille ? Quelles sont vos influences ? Oui, les influences planétaires jouent un rôle mais elles ne sont pas déterminantes ! De la même façon que l’endroit où vous choisissez de vivre et son énergie jouent un rôle sans pour autant déterminer vos actes ni la place que vous prenez au cœur ! Certains répondent : « mais c’est fatigant ! » Oui, cela peut vous apporter de la fatigue. Votre corps se fatigue. Cela fait partie du jeu… et vous avez les moyens de prendre soin de votre corps.
 
Tout d’abord en le respectant, en communiquant avec lui : vous avez appris à le faire, à respecter ses besoins. Beaucoup d’entre vous ont des griefs à l’égard de leur corps mais êtes-vous à l’écoute de ses plaintes ??? Votre corps est là pour vous aider dans votre évolution puis pour transmettre cette évolution à la Terre et à ses éléments. Il est un intermédiaire. Il est absolument indispensable si vous voulez entrer dans un travail de lumière de garder ce corps suffisamment ouvert afin qu’il puisse recevoir puis transmettre à la Terre les énergies que vous lui apportez en tant qu’âme.
 
 
- Prendre soin de son corps –
 
Nous allons prendre quelques secondes en silence pour que chacun réponde en son for intérieur à la question suivante: en ce moment, que faites-vous pour garder ouvert le canal qu’est votre corps ? (courte pause)… N’entrez pas dans la culpabilité… Le but de cette question n’est pas de susciter de la culpabilité mais une prise de conscience…  
 
Vous êtes venus faire un travail sur Terre. Pour cela, l’âme a besoin d’être ouverte aux plans supérieurs et le corps a besoin d’être suffisamment ouvert pour que ce que vous avez reçu des plans supérieurs puisse passer à travers lui, pour qu’il puisse enraciner ce qu’il reçoit. A quel point pouvez-vous enraciner, transmettre ce que vous avez reçu correctement, entendant par là sans trop en changer la nature, sans la déformer ? A quel point pouvez-vous le faire avec votre corps ?
 
Le corps a besoin avant tout de respect de votre part, de compréhension de ses besoins. Il a besoin que vous l’écoutiez et que vous lui rendiez honneur… Votre première réaction est souvent de penser qu’il est temps pour vous de faire un régime… Cela en préoccupe plus d’un ! Il n’est pas question ici de régime, de perdre des kilos. Il est question de bien vous nourrir… et qu’est-ce que ça signifie ???
 
Nous ne sommes pas là pour vous faire un cours sur la meilleure façon de vous nourrir, nombreux sont ceux sur Terre qui peuvent vous aider dans ce domaine. En fait, il y a peu de choses qu’il est bon de ne pas ingérer afin que votre corps fonctionne en sagesse. Certains aliments vous procurent un déséquilibre et vous les connaissez. Au-delà  de cet aspect concret, ce qui influence profondément votre corps c’est votre façon de manger. C’est la rapidité en mangeant. C’est la culpabilité associée à la nourriture. C’est la colère au moment où vous mangez. Ce sont tous les sentiments négatifs qui vous assaillent au moment du repas et qui peuvent être en rapport direct avec la nourriture –comme la culpabilité de manger certains aliments- ou en rapport indirect –comme lorsque vous vous mettez en colère avec la personne avec laquelle vous partagez votre repas-. Dans un cas comme dans l’autre ce qui entre dans votre corps à ce moment-là ne se limite pas à la nourriture : il y a aussi toute l’énergie qui accompagne cette prise de nourriture. Cette énergie vous la faites vôtre, vous la digérez, vous l’incorporez et elle devient souvent un vrai poison pour votre corps ! Elle entraine une fermeture de vos circuits énergétiques qui se remplissent de ces énergies parasites.
 
Comment voyez-vous votre corps mes amis ? Bouge-t-il bien ? Est-il souple ? Comment le voyez-vous ? En êtes-vous content ? Il souffre peut-être à un endroit, mais pas partout. Si par exemple un genou est en souffrance, est-il nécessaire que votre tristesse s’étende à l’ensemble du corps ?...
 
Nous vous emmenons vers une meilleure compréhension du fonctionnement corporel. Nous aimerions que vous compreniez plus profondément aujourd’hui le rôle de votre corps. Il n’est pas indispensable qu’il réponde aux critères de beauté de votre société mais il est indispensable qu’il soit opérationnel pour le travail que vous avez entrepris de faire en notre nom à tous pour la Terre. Pour être opérationnel, il est indispensable que les circuits énergétiques de ce corps soient suffisamment ouverts afin que le gain que vous recevez à travers la liaison avec nous puisse s’enraciner. Si cette énergie ne circule pas de façon harmonieuse, partout, des difficultés peuvent survenir, l’énergie peut s’enkyster quelque part, s’accumuler et provoquer de la douleur…
 
 
- Dans la pratique –
 
Notre intention est toujours de garder un corps avec la tête dans les étoiles et les pieds au centre de la Terre : c’est une image, une image à garder stable au cœur, l’image d’un corps qui transmet les énergies que vous recevez à la Terre et à tout ce qui existe dans et à la surface de la Terre, à l’humanité et aux éléments.
 
Comment y parvenir ? Tout d’abord avec cette intention, cet axe. Vous avez beaucoup travaillé sur votre axe central, cet axe d’or qui vous traverse comme un rayon laser et qui passe par votre couronne, votre cœur, votre chakra racine, et qui continue entre vos pieds vers la Terre… Cela c’est l’axe lumineux de chacun. Cet axe lumineux s’inscrit dans le corps et de la même façon que vous honorez l’axe il serait bon que vous honoriez votre corps physique.
 
Certains d’entre vous vont commencer tout à l’heure le 3e cycle de la thérapie Méli An Ta, qui concerne le corps causal. Combien d’entre vous ont-ils pensé que ce cycle était plus important que celui concernant le corps physique ? Et pourtant… L’un ne va pas sans l’autre. La thérapie du corps causal ne va pas sans celle de l’astral et du physique et il n’y en a pas une qui soit inférieure à une autre car vous êtes venus sur Terre pour ancrer ce que vous recevez, et ce à travers votre corps physique. C’est la mission de chacun, de chaque travailleur de lumière, en dehors de missions plus personnelles : c’est la base de l’incarnation de chacun ici.
 
Quiconque est passé par Orion est venu ancrer nos énergies en même temps que les siennes. Alors honorez votre corps ! Honorez-le avant et après chaque repas. Nous pourrions dire à chaque bouchée mais ce serait beaucoup demander pour commencer ! Avant et après chaque repas regardez ne serait-ce qu’une seconde le repas qui est devant vous et bénissez-le. Remerciez pour cette nourriture et réjouissez-vous de la manger ! Votre repas terminé, de nouveau l’espace d’une seconde, tournez-vous vers l’intérieur, ressentez votre corps et remerciez pour ce qui vient le nourrir. Il se peut que vous ayez mangé ou bu quelque chose que vous jugez inadapté. Quoique ce soit que vous mangiez ou que vous buviez, bénissez le repas avant de manger et remerciez après… Ce sera votre façon d’honorer votre corps.
 
Il n’est donc pas question ici de ce que vous allez manger ou boire. Il s’agit là d’un processus plus mental que vous analyserez à un autre moment. Nous ne nous situons pas à ce niveau. Notre positionnement est celui de la conscience du corps en tant que transmetteur de l’énergie que vous êtes venus donner…
 
En ce qui concerne le mouvement, il est indispensable que chacun s’observe et voit où il en est. Il n’y a pas deux personnes qui soient au même niveau dans ce domaine. Certains d’entre vous avez fermé tellement de circuits internes qu’il vous est nécessaire d’avancer à petits pas pour les ouvrir. D’autres, aux circuits plus ouverts, peuvent avancer un peu plus vite, être plus actifs. Que chacun sente ce qu’il peut faire pour permettre à son corps de s’ouvrir. Cela peut être simplement de respirer deux minutes par jour profondément et en conscience, en percevant l’air prendre place en vous. Juste ça. Savez-vous à quel point vous allez ainsi vous ouvrir et ouvrir votre cœur ? En ouvrant votre thorax c’est votre cœur qui va enfin pouvoir respirer ! Il aura de la place ! Vous travaillez sur le cœur, sur votre cœur psychique, mais il y a aussi votre cœur physique qui reçoit le cœur psychique et si vous ne faites pas de place au cœur physique, comment voulez-vous qu’il puisse apporter son soutien au cœur psychique ?
 
Faites de la place dans votre corps pour que l’énergie puisse passer ! Cela peut consister simplement en quelques respirations profondes pendant lesquelles vous sentirez l’énergie circuler. Vous pouvez voir en ce moment dans votre corps l’air circuler partout et ouvrir des voies à travers votre respiration… L’air ouvre des voies jusqu’au bout de vos orteils et de vos doigts, jusqu’au bout de vos oreilles, partout ! L’air ouvre les chemins… et le corps respire. Vous pouvez vous étendre, bouger, danser. Vous pouvez simplement ouvrir vos mains et nous accueillir, ouvrir grand les bras et voir que nous y tenons lorsqu’ils sont ainsi ouverts ! C’est ainsi que nous pouvons y prendre place ! Lorsque vous êtes fermés nous n’y tenons pas tous ! Ouvrez les bras, ouvrez votre thorax, ouvrez votre cœur et voyez l’air entrer et l’énergie qui vient d’Orion, de votre famille, du soleil de Bételgeuse, entrer dans chacune de vos cellules, vous inonder… et une fois que vous êtes emplis de cette énergie, elle se répand sous vos pieds, s’échappe de vos mains pour être donnée à la Terre, aux éléments, aux humains, à tout ce qui vit autour de vous… 
 
 
- De nouvelles bases pour un nouveau cycle –
 
Vous êtes venus pour donner mais vous ne pouvez donner que ce que vous avez. Vous devez d’abord vous emplir avant de laisser glisser l’énergie… Il n’est pas question de se vider. Il s’agit au contraire de vous emplir afin que le don puisse se faire.
 
C’est ainsi mes amis que nous refermons cette semaine pendant laquelle nous vous avons demandé d’ancrer les énergies du Wésak, de les transmettre à la Terre et aux 4 éléments. Et c’est ainsi que nous ouvrons une nouvelle année avec davantage de conscience du don à travers votre corps.
 
Vous êtes des travailleurs de lumière, et comme la plupart de ceux qui se nomment ainsi, vous accordez beaucoup d’importance et à juste titre à la lumière, aux énergies que vous transmettez, à votre évolution personnelle. Tout cela est très positif, nécessaire et indispensable. Vous oubliez cependant trop souvent l’outil primordial qu’est le corps. Il est votre premier outil tout simplement du fait même que vous ayez accepté l’incarnation. Incarnation signifie prendre un corps physique, transmettre de l’énergie à travers ce corps physique afin d’ancrer nos énergies. C’est cela être travailleur de lumière.
 
Il est temps que vous intégriez de plus en plus ce processus : d’honorer de plus en plus cet outil qui est à votre disposition à chaque instant, que vous l’utilisiez et que fassiez en sorte qu’il soit utilisable ! Un outil qui n’est pas aiguisé régulièrement, qui n’est pas nettoyé régulièrement, un outil dont vous ne prenez pas soin ne peut pas vous être utile… Et le corps est votre premier outil, le plus important, et cela parce que vous avez choisi, depuis ce soleil qu’est Bételgeuse, de vous incarner par amour pour la Terre.
 
Etendez cet amour à votre corps… Laissez cet amour avec lequel vous êtes venus s’étendre à votre corps et le remplir… Laissez cet amour emplir chacune des cellules de votre corps avec l’intention d’ouvrir les chemins énergétiques de ce corps pour que ce que vous êtes venus faire ici puisse s’accomplir : transmettre nos énergies au plan de la Terre.
 
Vous pouvez joindre les mains devant votre cœur… et accueillir votre corps à travers une reconnaissance et un amour profonds, le tout dans un grand respect.
 
Cela vous semble étrange après tant d’années passées avec ce corps ! Pourquoi l’accueillir maintenant ? Parce que c’est maintenant que vous allez le découvrir à travers cette pratique que vous allez faire chaque jour, avant et après chaque repas…
 
Vous pouvez si vous le pouvez, à voix haute ou en pensée, joindre ainsi vos mains avant et après chaque repas en disant « Namaste » au repas qui vous est offert, que vous avez préparé et qui vient vous nourrir, et tout va se mettre à changer parce que le plan de la Terre, le plan de la matière en vous va changer et se remplir de respect. Faites cela. Tout change. Vous venez d’entrer dans l’année du changement : mettez ce changement en pratique !
 
Nous vous honorons et vous respectons ! Respectez votre corps comme nous vous respectons !
 
Et il en est ainsi.