Cycle des énergies du Soleil – 2016
11 – Kryeon (suite)

A Athènes, par l’intermédiaire de Mariannick
08/06/2016

Soyez les bienvenus mes amis ! Nous sommes heureux de vous retrouver, d’être ensemble de nouveau ! Comme c’est beau de voir grandir votre confiance ! Vous ne vous rendez pas compte de la grandeur et de l’importance de cet outil ! Vous sentez bien que la confiance vous ouvre des portes mais cela reste dans le domaine du flou, vous ne pouvez pas toucher la confiance. Vous percevez bien que plus votre confiance augmente et plus votre cœur s’ouvre : vous en voyez les résultats en vous et sur les autres. C’est un fait : la confiance dans les différents aspects, dans les différentes dimensions de votre Etre ouvre les portes de ces dimensions. Il n’y a pas que la confiance envers votre Etre, il y a aussi la confiance dans votre Famille spirituelle, mais nous allons nous concentrer aujourd’hui sur l’Etre. 
 
Nous allons vous donner une image : voyez d’une façon schématique votre axe avec à une extrémité votre Etre, le Principe de votre Etre, très haut proche de la Source, et à l’autre extrémité votre personnalité terrestre. Entre les deux voyez sur cet axe des portes nombreuses qui, au fur et à mesure que vous montez, s’ouvrent sur différentes dimensions, jusqu’à arriver à celle de l’Etre… A chaque fois que vous vous ouvrez à la confiance ce sont ces portes qui s’ouvrent. Ainsi, ce n’est plus seulement la personnalité qui travaille en liaison avec un aspect plus grand de l’Etre mais ce sont toutes les dimensions qui œuvrent à la mise en place du plan et de votre intention.
  
 
- La joie de la Beauté –
 
Plus vous vous ouvrez à ce que vous êtes et plus vous avez accès à la matérialisation de votre intention. C’est ce qui se passe en ce moment de plus en plus vite ! A chaque fois que vous vous ouvrez un peu plus, vous voyez des résultats alors vous vous ouvrez encore plus et vous en voyez d’autres encore ! Vous finissez par dire « c’est un vrai miracle ! » Oui, les miracles arrivent, et non ce ne sont pas des miracles comme vous l’entendez avec une grande part de mystérieux mais des actes tout à fait explicables ! Ce sont des actes que vous mettez en action grâce à l’ouverture qui se crée lorsque la confiance grandit en vous. Et c’est un spectacle si beau à nos yeux ! C’est vraiment comme de voir des portes s’ouvrir sur tout votre axe. Un axe qui s’ouvre comme des fleurs multiples jusqu’à son extrémité, offrant un spectacle fantasmagorique d’une beauté grandiose, et ce encore plus lorsque vous travaillez dans un groupe où chacun ouvre son axe… voir de telles fleurs s’ouvrir sont des instants magiques de beauté et nous vous remercions profondément, nous vous remercions de cette beauté que vous laissez s’exprimer de plus en plus.
 
Nous allons vous dire quelque chose qui va peut-être étonner certains alors que d’autres comprendront tout de suite : vous n’avez plus honte de votre beauté ! Oui, il y a encore quelques années, quelques mois, vous aviez honte, vous ne vouliez pas laisser transparaitre votre beauté… pour ne pas attiser la jalousie, pour ne pas risquer d’avoir la grosse tête… il y avait des peurs : est-ce que la beauté ne serait pas comme une fleur qui pourrait se flétrir vite ? Beaucoup de peurs autour de l’expression de votre beauté. Aujourd’hui tout simplement vous vous reliez à votre  beauté sans honte, sans peur. Vous vous reliez à ce qu’il y a de plus beau en vous et vous vous en réjouissez ! Et donc nous nous réjouissons également : le spectacle est pour nous et nous comble de joie ! Vous apportez de la beauté dans un monde qui n’a pas appris à la regarder. Vous apportez et vous reconnaissez la beauté dans ce monde, apportant en même temps la joie.   
 
La joie : la joie de la beauté et la beauté de la joie, c’est cela qui entre en vous de plus en plus. Vous voyez, c’est une déclaration simple, si simple : ‘la joie de la beauté et la beauté de la joie’… simpliste diraient ceux qui ne se réjouissent de rien et qui ont oublié le sens de la beauté intérieure… Laissez-les… mais ne les abandonnez pas, laissez-les dire et croire ce qu’ils veulent mais vous, regardez leur beauté…
 
 
- La reconnaissance de la Cellule –
 
Il ne s’agit pas de les abandonner à leurs croyances alors qu’ils ne voient ni la beauté ni la joie, alors qu’ils ferment leurs portes par peur, manque de connaissance et de compréhension. Il ne s’agit pas de les rejeter en disant « ils ne m’intéressent pas »… Vous n’en êtes plus là, vous n’êtes pas de ceux qui parlent ainsi, vous fonctionnez autrement. Alors quand quelqu’un réagit de la sorte près de vous, laissez-le dire… il a son libre arbitre et droit au respect… mais vous, ne restez pas sans rien faire, regardez-le au cœur, sans rien dire. Simplement, reconnaissez intérieurement sa beauté, au-delà de tout ce que cette personne veut vous montrer ! 
 
Elle veut vous montrer qu’elle ne croit en rien : ni à la beauté, ni à la joie, ni à tout ce qui peut apporter de la joie. C’est son droit ! Mais vous, vous mes amis vous pouvez voir au-delà de telles prises de position n’est-ce pas ? Ne vous y attardez donc pas. Répondez : « d’accord, c’est ton droit ». En répondant superficiellement à ces déclarations superficielles, vous vous placez au même niveau mais votre cœur va plus profond ! Que votre cœur reste présent ! Devant vous il y a une personne en souffrance, une personne qui se cherche et ne le sait pas encore ou qui ne se cherche pas encore mais qui pourtant un jour ou l’autre commencera elle aussi sa quête… dans cette vie ou dans une autre ça n’a pas d’importance ! C’est le chemin de chacun sur cette Terre que d’entrer dans ce processus de quête à un moment ou à un autre…
 
Restez donc présent et au-delà de ce que vous entendez, regardez le cœur de la personne qui vous parle et reconnaissez sa beauté ! Le cœur n’a rien à voir avec les déclarations qui sont faites à la superficie. Ce cœur est comme le vôtre : porteur d’une Cellule de l’Etre de la personne. C’est cela la beauté de chaque cœur ! Ne l’oubliez jamais, jamais ! Vous êtes nos représentants, souvenez-vous de cela en toute occasion et regardez tout comme nous le faisons au-delà de la surface ! Votre regard n’est peut-être pas aussi clair que le nôtre mais vous savez. Vous savez profondément que dans le cœur de chacun dort une Cellule sacrée qui relie la personne à ce qu’elle Est dans le monde de la Beauté –avec un ‘B’ majuscule-, à la plus haute vibration de l’Etre. Celle Cellule il est capital qu’elle puisse être reconnue, ne serait-ce qu’en silence, il est capital qu’il y ait reconnaissance !
 
« Qu’est-ce que vous nous dites, que même chez les pires êtres nous avons à regarder cette Cellule qui fait la beauté de chacun ? Quelqu’un pourrait-il reconnaitre cela chez un être comme Hitler par exemple ? Impossible ! »
 
C’est impossible si vous demeurez au niveau des actes, à ce qu’a fait cet être, impossible si vous demeurez dans ce sentiment, cette connaissance purement terrestre… Attention : notre intention n’est absolument pas d’amoindrir la portée des actes commis. Nous reconnaissons totalement la responsabilité de cette personne tout comme nous reconnaissons la responsabilité de chacun à un niveau terrestre.
 
 
- Dans la 5e dimension –
 
Nous vous demandons de fonctionner au-delà de la 3e dimension. Nous vous demandons de fonctionner dans la 5e, de vous situer dans la 5e dimension lorsque vous regardez le cœur de chacun… Vous pouvez même le faire pour les personnes que vous voyez à la télévision ! Vous savez, les présentateurs des journaux, ceux qui vous annoncent tant de choses négatives, qui suscitent tant de colère que vous préférez éteindre votre poste… et vous faites bien ! Mais cette fois vous allez les regarder. C’est un très bon exercice parce qu’habituellement ce sont les nouvelles les plus négatives qui vous sont montrées, c’est donc l’occasion de dépasser le message, de dépasser l’énergie véhiculée, de dépasser les images pour aller voir la Cellule au cœur…
 
Vous êtes dans la 5e dimension, c’est-à-dire que vous êtes dans la conscience de l’existence de cette Cellule, dans la reconnaissance du lien de chacun avec son Etre. Là, pour une fraction de seconde, vous reconnaissez ce lien, vous reconnaissez l’existence de cette Cellule c’est-à-dire l’existence du divin, de la divinité potentielle de chacun au cœur. Une simple reconnaissance. Vous auriez pu faire cela même avec Hitler, oui. Dans la 5e dimension il y a reconnaissance de cette Cellule et du potentiel de cette personne d’arriver à l’Etre et à la divinité. Il se peut que cette réalisation ne s’accomplisse qu’après des siècles, voire des millénaires, ça n’a pas d’importance. Ce que nous vous demandons c’est pour chacun de ceux que vous voyez, à qui vous pensez, même lorsque les messages qu’ils vous envoient sont profondément négatifs, de vous situer au niveau où vous pouvez reconnaitre l’existence de cette Cellule et par extension du potentiel de chacun tout comme vous avez reconnu le vôtre. C’est ce qui vous unit, ce qui vous fait vous ressembler. Vous êtes tous dans le même bateau qui a pour nom Gaia. Cela vous unit : à ce niveau, dans la 5e dimension, vous êtes tous unis dans l’ancrage de la Cellule de l’Etre, tous unis !
 
A partir du moment où vous avez reconnu ce niveau, vous pouvez être plus présent à votre incarnation tridimensionnelle. Vous verrez que votre façon de regarder l’autre a changé. Vous verrez l’autre différemment parce que vous vous souviendrez qu’en le regardant de plus haut vous avez pu reconnaitre sa Cellule. Oui, il a peut être encore beaucoup de chemin à parcourir, mais ce n’est pas votre affaire. Vous, vous reconnaissez le divin en lui : c’est cela qui est important.
 
Pourquoi est-ce si important ? D’abord pour vous, nous commençons toujours par ce que vous avez à gagner, vous le savez. Le gain c’est que non seulement vous sentez, mais aussi que vous touchez du doigt profondément le point d’union entre tous les êtres, faisant reculer le sentiment de solitude que vous ressentez encore parfois malgré tous les liens que vous avez retrouvés avec nous. Vous vous reliez davantage à chacun, indépendamment de ce qu’il est et de ce qu’il a fait. Vous reconnaissez le réseau qui vous unit dans la 5e dimension, le réseau des Etres, des Cellules, de la mise en place de l’Etre sur Terre.
 
 
- Pratique quantique –
 
C’est bon pour vous et bon aussi pour les autres. Quelque chose existe à partir du moment où quelqu’un porte son regard dessus. La physique quantique vous dirait qu’une expérience n’aboutit pas au même résultat selon qu’il existe ou non un observateur. L’énergie, le courant fonctionne d’une façon en présence d’un observateur et d’une autre façon en l’absence de tout observateur. Cela vous parait peut-être étrange mais c’est ainsi. A partir du moment où vous reconnaissez dans la 5e dimension –une dimension qui n’est pas si éloignée de la 3e, juste un petit ‘clic’ les sépare- l’existence de cette Cellule, elle commence à s’activer ou s’active davantage. Elle était peut-être en dormance et grâce à la reconnaissance elle s’active, ou bien si l’activation était déjà en marche elle s’accélère. Votre regard, la reconnaissance de cette Cellule entraine son activation !   
 
Certains se disent « mais c’est un instant tellement fugace, comment est-ce possible ? » Vous reconnaissez, et quelqu’un d’autre reconnait, et encore un autre… Les regards se renforcent les uns les autres ! Votre regard compte. Votre reconnaissance compte. Plus vous reconnaissez l’autre dans la 3e dimension avec son manque de compréhension et plus vous faites grandir en lui cet aspect. De la même façon, plus vous reconnaissez dans la 5e dimension la possibilité d’accès à un autre stade et plus vous permettez l’activation de cet aspect.
 
La semaine dernière nous vous disions que nous avons de plus en plus besoin de collaborateurs. Nous avons de plus en plus besoin que vous enraciniez l’aide qui vous est donnée. Nous avons besoin de votre collaboration, c’est-à-dire que vous permettiez que ce que nous vous apportons passe au plan de la Terre… et la 5e dimension est bel et bien un plan terrestre : elle n’est peut-être pas totalement matérialisée mais elle avance dans ce sens et il s’agit bien d’un plan terrestre ! Nous attendons beaucoup de vous ! Votre regard est capital, le regard que vous portez sur chacun, directement ou indirectement, même lorsque vous pensez à quelqu’un et oui, oui, oui, nous en arrivons à la pratique que nous vous avons donnée la semaine dernière.
 
Vous souvenez-vous du groupe que vous avez constitué autour de vous ? Oui, vous l’avez tous activé en y plaçant de nombreux êtres qui montent doucement en même temps que vous. Pourquoi montent-ils ? Justement pour ça : parce que vous les regardez avec amour. Vous avez beaucoup d’amour pour certains, un peu moins pour d’autres mais l’énergie que vous laissez circuler envers chacun de ceux que vous avez placés autour de vous, dans votre grande jupe, est baignée d’amour. A partir du moment où il y a amour, il y a automatiquement reconnaissance de la personne au cœur : vous reconnaissez qu’elle est porteuse du divin au cœur. En reconnaissant régulièrement cette qualité au sein du groupe que vous avez formé, c’est le groupe entier qui monte…  Il monte avec vous, et vous montez car nous vous reconnaissons de plus en plus en tant que porteur de notre propre énergie en même temps que de la vôtre…
 
La voie de l’amour agit de façon automatique. Avec ceux que vous n’aimez pas particulièrement ou que vous n’aimez pas du tout, il est nécessaire que vous les voyiez dans la 5e dimension et que là vous voyiez leur cœur porteur de leur divinité. Reconnaissez simplement ce potentiel en chacun. Seulement cela : le regard conditionne la reconnaissance et c’est ce regard que nous demandons à chacun de vous comme une extension à la pratique de la semaine dernière. Vous œuvrez cette semaine et les suivantes clairement dans la 5e dimension. Vous ne vous attardez pas aux actes. Vous regardez le potentiel de chacun et ce potentiel est divin en chacun et en chacune !
 
Amis, Je vous ai dit la semaine dernière que les instants sont graves ; ça ne signifie pas pour autant que la joie en soit absente. La joie est bien là ! La joie est partout ! A notre niveau la joie est partout ! La semaine dernière nous vous avons parlé avec gravité car c’était nécessaire pour ancrer cette pratique profondément sur le plan terrestre. Aujourd’hui, nous ouvrons cette pratique à une autre dimension plus légère, sans pour autant supprimer la première. Il s’agit d’une pratique multidimensionnelle qui s’adresse aux êtres multidimensionnels que vous êtes. Reconnaissez les autres tout comme nous reconnaissons ce que vous êtes et ce que vous devenez !
 
Continuez sur ce chemin : c’est ici que nous avons besoin de vous et nous sommes heureux d’y avancer ensemble ! Nous grandissons, vous grandissez et nous nous réjouissons mutuellement de notre présence. C’est une si grande bénédiction de pouvoir nous réjouir de la présence de l’autre ! Cette route est bénie et nous en remercions la Source qui s’exprime ainsi dans le cœur de chacun de nous !
 
Merci ! Merci à la Source ! Merci à chacun dans nos dimensions comme dans les vôtres ! Poursuivons ainsi notre route mes amis, dans la gratitude et la joie !
 
Merci !
 
Et il en est ainsi.