Cycle des énergies du Soleil – 2016
14 – Le Principe Féminin

A Athènes, par l’intermédiaire de Mariannick
29/06/2016

Soyez les bienvenus ! Quelques respirations profondes pour que chacun s’apaise… Il y a en vous une certaine excitation à l’approche de l’été. Avec l’été c’est une sorte de nonchalance qui s’installe : les vacances se rapprochent, le changement de rythme, quelque chose de différent pointe à l’horizon et vous vous demandez d’où va venir le nouveau… Que sera ce nouveau dans votre vie ? Qu’est-ce qui va venir couper la routine ? Comme si ce que nous vous apportons chaque semaine ne suffisait pas à couper cette routine… nous nous donnons du mal pour vous trouver de nouveaux exercices chaque semaine !!! Nous plaisantons bien sûr et il est tout aussi important d’entrer dans une forme de nonchalance pendant l’été que d’entrer dans votre pratique au quotidien le reste de l’année ! Le nouveau qui arrive relève donc de la nonchalance, se rapproche du « je prends la vie comme elle se présente » ou encore du « acceptons ce qui nous est donné ! »
 
Vraiment mes amis quels changements ! Il y a peu vous étiez encore tous dans le « qu’est-ce que je peux faire… je veux… je veux faire… je veux comprendre… je veux » et à présent vous voilà de l’autre côté de la pièce, dans le « qu’est-ce vient vers moi ? Je suis dans l’attente, j’ouvre les yeux, j’ouvre mes sens et je regarde ce qui est prêt pour moi, et j’accepte… » Cette attente est une douce attente. Ce n’est pas une attente anxieuse. Vous n’êtes pas dans le « oh, qu’est-ce qui va m’arriver encore ? » non, pas du tout, mais bien plutôt dans le « qu’est-ce qui s’en vient ? Qu’est-ce que la vie a préparé pour moi cet été ? » et cela signifie « qu’est-ce que mon Etre, c’est-à-dire qu’est-ce que J’ai préparé pour moi  –le ‘j’ considéré en lettre majuscule-? » Et parce que du fait de votre travail vous commencez à avoir une bonne relation avec votre Etre, une relation amicale, tendre, une relation d’amour et de confiance, vous savez pertinemment que ce que vous vous apportez ne peut être que beau… de toutes façons, c’est quelque chose qui vient vous nourrir, qui vient contribuer à votre union à l’Etre. Si vous imaginez un canal unissant le petit être au grand Etre, voyez cet été ce canal grandir, fleurir, s’élargir.
 
 
- Communication avec son Etre –
 
Il fleurit… oui, vous pouvez le voir ainsi pour vous rendre compte de la beauté qu’il recèle ! Oui mes amis, votre chemin n’a pas besoin de se faire sans cesse dans la difficulté et la douleur ! Vous avez parfois besoin de vous souvenir d’expériences difficiles afin que des poids puissent disparaitre et que l’énergie puisse passer. Lorsque le canal qui vous unit à l’Etre est complètement bouché, l’énergie ne passe pas, vous n’avez pas le contact ! Certaines expériences passées sont comme de lourdes pierres, de gros rochers même au beau milieu du canal qui empêchent le passage de l’énergie. Ainsi, vous devez d’abord vous attacher à dégager ces grosses pierres. Une fois ce premier travail accompli, l’énergie commence à passer et vous commencez à vous réjouir. La joie de la ré-union apparait. La joie de la reconnexion s’installe.
 
Nous parlons souvent de reconnexion car c’est sur ce thème que vous travaillez ces derniers temps, c’est ce qui s’expanse en vous et c’est ce qui se joue cet été. Lorsque les grosses pierres qui empêchaient le passage de l’énergie ont été dégagées, le courant se met à mieux circuler et les messages peuvent arriver : tout doucement d’abord puis plus clairement. La communication avec votre Etre s’installe.
 
C’est cela que nous voulons souligner aujourd’hui. Certains d’entre vous se préparent à participer à un apprentissage à la canalisation que vous allez commencer en Septembre et qui va durer plusieurs mois. Que votre but, tant au cours de cet apprentissage que pour tous au niveau de votre quotidien, que votre but soit toujours le contact avec ce que Vous Etes ! 
 
Dernièrement vos Etres se sont exprimés ici et certains d’entre vous auraient préféré la venue de grands Etres, d’un Archange, de vos Frères de l’univers… « Qu’est-ce que nous avons à nous dire à nous-mêmes ? » et ceci est une réaction du petit être ! Le fait est que le petit être n’a pas grand-chose à se dire à lui-même. Il connait à peu près sa façon de fonctionner. Mais votre Etre spirituel vous ne le connaissez pas ! Vous l’imaginez, vous connaissez son existence mais vous ne le connaissez pas, vous ne savez pas à quel point il est grand, vous ne savez pas jusqu’où il peut vous emmener pour la simple raison que vous n’avez pas encore cultivé le lien qui vous unit !
 
Plus vous cultiverez votre contact et plus vous serez réceptif à sa guidance et plus aussi la vie vous sera… disons ‘facile’ ! Ne vous méprenez pas : nous ne voulons pas dire qu’il n’y aura pas de challenges, de défis, bien sûr qu’il y en aura ! Mais les réponses qui vous aideront à comprendre pourquoi ce défi vous est proposé et comment vous pouvez entrer dans le courant pour dépasser l’obstacle viendront plus facilement : le moyen de sortir de la difficulté vous apparaitra plus nettement. C’est cela le but de cet apprentissage tout comme le but de l’aide que nous vous apportons au fil des semaines : vous aider à aller vers l’autonomie.
 
Vous venez souvent demander ici une guidance individuelle et vous faites bien, c’est l’occasion pour nous de vous aider à un niveau plus personnel, de vous proposer des solutions pour vos pas à venir, l’occasion de comprendre votre chemin… mais imaginez si vous pouviez recevoir cette guidance directement depuis votre Etre, est-ce que ce ne serait pas beau ?...  
 
Ce serait vraiment passer au niveau suivant et ce serait magnifique… bien sûr ce sera super de recevoir votre guidance les jours de difficultés, mais ce qui sera encore plus beau en travaillant ainsi sur votre chemin, ce sera le souvenir de l’Etre qui va s’installer. Vous vous souvenez de qui vous êtes…
 
Attention : quand nous vous parlons d’un travail de mémoire, quand nous vous disons que vous allez de plus en plus vous souvenir, certains s’envolent vers quelque chose d’un peu pompeux (avec emphase) « je me souviens d’où je viens !»… Vous vous souvenez de notre dernière rencontre avec les deux cercles vous entourant, le cercle des Indiens et celui des ancêtres avec les rayons qui se perdaient au-delà de l’horizon ? Le souvenir peut venir de très loin, de votre Maison, de votre Foyer, mais il peut aussi venir de n’importe quel point d’un des rayons de votre soleil dans ce schéma que nous vous avons montré la semaine dernière. Vous êtes tout ces points ! Vous êtes le soleil au centre de votre cercle, vous êtes chaque Indien, chaque ancêtre, vous êtes tous ceux qui se trouvent dans les rayons et vous êtes tous ceux qui vous ont aidé afin que vous arriviez à cette incarnation, à cette existence dans la 3e dimension !
 
Vous êtes porteurs de toutes ces inscriptions que tous ont laissées ! Toutes ces inscriptions sont présentes dans votre ADN, toutes ! Alors ce sera peut-être une inscription qui vous viendra de votre Foyer qui remontera à la surface, une inscription de la vie présente ou d’une plus ancienne, voire très ancienne… Il peut s’agir aussi d’une inscription relative à un système solaire différent du vôtre ! Vous avez tant de choses inscrites dans votre ADN, tant de choses ! (il est ici fait référence, d’une part à une certaine forme de channeling dont il sera question plus loin, et d’autre part à une procédure du souvenir que nos Frères des Pléiades nous ont apportée récemment et qu’ils ont appelée ‘le caisson du souvenir’. En France, nous utiliserons cette énergie au cours du stage de Juillet…)
 
 
- La bibliothèque de l’univers –
 
Certains vous ont dit que vous, l’humanité, la Terre, l’humanité sur cette Terre, vous êtes la bibliothèque de l’univers. De votre côté, lorsque vous travaillez sur vos mémoires, vous retrouvez une image et vous êtes contents. Oui, vous vous réjouissez de commencer à faire remonter vos souvenirs ! Soyez conscients que ce travail est sans fin. Vous en êtes au début. Vous ouvrez une porte. Ce qui est agréable à votre stade c’est que comme vous avez déjà travaillé sur vos mémoires difficiles, vous avez déjà nettoyé le terrain dans certains rayons de base. Vous avez donc accès à des parties plus agréables, à des énergies inconnues qui ne pouvaient pas remonter à la surface jusqu’à maintenant : elles n’en avaient pas la possibilité. Elles peuvent maintenant remonter à la conscience. Elles peuvent remonter à la surface et se reconnecter à vous en conscience.
 
Ce sont des dizaines de mémoires qui attendent d’être lues et reconnues. Qu’allez-vous en faire ?  Les accueillir et vous réjouir de grandir, de prendre de plus en plus conscience que vous n’êtes pas que la petite personnalité que vous habitez : vous êtes aussi ça… et puis ça…. et encore ça… Attention : ce n’est pas que vous ‘étiez’ mais que vous êtes ! Vous êtes tout cela dans l’ici et maintenant ! A partir de maintenant, nous demandons à chacun de ceux qui expérimenteront ce caisson du souvenir, lorsque le moment viendra pour eux de partager le souvenir retrouvé, d’en parler à la 1ère personne et au présent. « Je suis cela et je fais cela… » et non pas, par exemple, « j’ai vu une femme, un homme, qui faisait ceci ou cela… » : je suis, je fais… Vous pouvez penser que ces images retrouvées sont loin dans le temps, qu’elles concernent parfois des moments vécus il y a des siècles ou des millénaires, mais l’inscription qui refait surface pour être lue est en vous aujourd’hui. L’inscription est ici, dans votre corps, ici ! Cela fait de la vie que vous ramenez à la conscience une vie actuelle !!! Elle est peut-être actuelle dans une autre dimension, au-delà du temps, mais il en est ainsi, elle s’actualise. Et puisqu’elle est actuelle, elle est influencée par votre conscience de l’instant présent ! Elle est par conséquent influencée par votre acceptation et par la tendresse avec laquelle vous êtes à même de la regarder.
 
C’est pour cela que lorsque vous demandez ce que vous pouvez faire de ce que vous retrouvez, nous vous répondons d’accueillir… Vous n’avez pas besoin d’être dans le ‘faire’, souvenez-vous de ce que nous vous disions en commençant cette rencontre : « je ne suis pas dans le ‘faire’, je suis dans le ‘qu’est-ce qui vient aujourd’hui ?’ et je savoure… je suis ouvert, ouverte, et je regarde ce qui se présente. Je n’ai pas besoin d’être dans le ‘faire’ mais il est nécessaire que je sois dans l’accueil. J’accueille. J’accueille à la surface de ma conscience ce que je suis… sans jugement, vous le savez bien, je regarde simplement un aspect de moi que je ne connaissais peut-être pas encore et je m’en réjouis. Je sens cette fleur, cette conscience grandir en moi: la fleur n’est plus en bouton, elle s’est ouverte et montre ce dont elle était porteuse, elle prend place et donc je grandis… je suis aussi cela… et cela… et je grandis, et je grandis, et j’amène toutes ces fleurs avec moi… »
 
 
- L’ouverture et le Principe Féminin –
 
Oui, aujourd’hui ce sont des énergies féminines qui sont près de vous : le Principe Féminin. Vous avez commencé de cycle cette année avec les énergies du Soleil, avec notre Frère le Christ. Nous sommes, parallèlement à lui, les énergies féminines de votre système, le commencement de votre univers, l’origine de la vie : l’Energie Féminine. Une ouverture est d’abord nécessaire pour accueillir la graine d’une nouvelle création. Nous apportons l’ouverture. Nous déployons votre énergie. Nous vous aidons à déployer votre énergie. Nous vous avons aidé cette année, taisant notre présence, à aller au-delà de vos peurs, quelles qu’elles soient, pour pouvoir arriver à cela : déployer votre énergie exactement comme peut le faire, nous le répétons, une fleur qui s’ouvre, qui éclot.
 
Vous ouvrez votre énergie en reconnaissant ce que vous êtes dans toutes les dimensions, c’est-à-dire dans le temps et dans l’espace, et vous cessez ainsi de vous identifiez à la petite personnalité de votre vie présente, chose que vous avez appris à faire depuis votre plus jeune âge. Comme si c’était possible !!! Vous êtes porteurs d’une bibliothèque complète, chacun d’entre vous, et vous avez appris à vous limiter à un seul livre alors que vous avez tout en vous, chacun de vous !
 
Entrez dans le souvenir de ce que vous êtes ! Vous n’avez pas besoin d’avancer avec votre volonté : « il faut que je vois, que je trouve quelque chose »… non : « je m’ouvre à ce qui est possible. Je m’ouvre à ce que j’ai en moi. Je m’ouvre, avec beaucoup de tendresse, à ce que j’ai rassemblé en moi. Je suis porteur de tant d’énergies et je peux petit-à-petit voir ce dont je suis porteur, ce que j’ai en moi… ceci… et cela… et encore cela… que c’est beau ! Et je me reconnecte à ceci… et à cela… comme c’est beau ! Je n’ai pas besoin d’insister sur ce qui apparait : je le laisse éclore en moi et je passe à autre chose car les livres de ma bibliothèque sont nombreux, je peux me donner du temps pour aller tous les regarder et ne pas me limiter au premier que je trouve, aussi beau soit-il ! Je vais en voir d’autres…. Et d’autres encore… et je change de couloir pour aller en voir d’autres encore, différents… » Il y a tant de livres dans vos cellules, dans votre ADN, tant de livres !!!! 
 
Voyez-vous partir en expédition à la découverte de vous-mêmes... Axez-vous sur « que vais-je découvrir ? Que vais-je découvrir en moi ? » et ensuite, une fois la découverte effectuée, sur « je l’enracine en la disant à l’autre ». Comme c’est beau ! Vous savez, pour vous comme pour la plupart de ceux qui connaissent le processus de canalisation, une canalisation c’est « je vais demander à l’autre de me transmettre un message » mais vous pouvez aborder ce processus complètement différemment : « je m’ouvre et je vais dire à l’autre le message que j’ai reçu pour moi-même ! En le disant, je donne la possibilité au message de fleurir, de s’ouvrir et d’être reconnu ». C’est-à-dire que vous lui donnez vie. Vous lui donnez un cadre. Vous lui donnez une structure dans laquelle la vie peut arriver, la vie de la fleur qui éclot. Les deux processus sont aussi importants l’un que l’autre, porteurs d’une énergie un peu différente mais vous verrez que l’un comme l’autre peuvent vous emmener loin.
 
C’est un fait, nous vous emmenons au-delà de l’été vers des énergies dans lesquelles vous commencerez à entrer vers la fin septembre. Vous commencerez vos rencontres au moment de l’équinoxe et vous entrerez aussitôt dans le vif du sujet. Ne tardez pas, vous avez du pain sur la planche et beaucoup de découvertes vous attendent qui vous réjouiront !
 
Ensuite vous verrez comment vous avancez et comment, à partir d’un soleil naissent d’autres soleils qui en génèrent d’autres à leur tour et ainsi de suite… et le groupe grandit ainsi en même temps que la conscience. Et là nous en arrivons au-delà de l’hiver, au-delà de l’année qui s’annonce… nous vous montrons ce qui va advenir de vos soleils qui grandissent et de la conscience qui s’installe.
 
Vous entrez dans un nouveau jeu, dans un autre niveau de conscience. Entrez dans l’ouverture cet été, ouvrez vos portes, toutes vos portes à tout ce qui est possible, à tout le potentiel de l’été. Ouvrez toutes vos portes sans déterminer au préalable quoi que ce soit, simplement en regardant où ça vous mène… et écrivez où vos pas vous portent intérieurement jour après jour, où vous mène ce voyage intérieur ! Vous voyez, l’été peut vous offrir l’occasion de voyager pendant vos vacances, et nous de notre côté nous vous proposons de voyager intérieurement ! Pensez-y : ouvrez-vous à ces voyages intérieurs…
 
Quand l’envie vous prendra de voyager ainsi sans vraiment savoir ce que ça signifie et ce que vous allez faire, installez-vous simplement confortablement, entrez au cœur et appelez-nous. Appelez les énergies du Principe Féminin et nous vous aiderons à ouvrir vos limitations et vos croyances afin qu’elles puissent tomber d’elles-mêmes et que d’autres images puissent surgir. Voyagez mes amis, dans tous les possibles de votre cœur ! Laissez la porte ouverte à tout ce qui se présente afin que ce qui viendra en septembre trouve la porte ouverte et puisse d’emblée prendre place.
 
L’Energie Féminine vous accompagne depuis le début de cette année sans se nommer, laissant s’exprimer d’autres énergies, plus dynamiques. C’est ainsi que nous fonctionnons, ça ne signifie pas que nous sommes absentes car nous étions là avant que quoi que ce soit d’autre ne débute. Nous sommes le Principe et le commencement de votre monde. Sans nous rien ne nait, rien ne commence, rien ne fleurit. Reliez-vous à nous pour préparer le terrain pour ce qui vient !
 
Nous nous réjouissons de votre ouverture. Qu’elle grandisse encore, c’est nécessaire ! C’est là que vous aussi vous trouverez la joie !
 
Et il en est ainsi.
 
La canalisation de la semaine prochaine, 6 juillet, sera la dernière de la saison… nous reprendrons le mercredi 21 septembre.