Stage « Biodanza et méditation »
Saint Michel Archange

à Saint Jean le Thomas, par l'intermédiaire de Mariannick
20/07/2016

Merci ! Merci d’être ici en mon honneur. Vous êtes tous ici, même si vous n’êtes pas de mon rayon d’appartenance, vous êtes tous ici parce que la sonorité « Mont Saint Michel » est venue frapper votre cœur. Merci d’avoir répondu ‘présent, présente’ à ce rendez-vous.

Entrez justement au cœur, et laissez votre cœur descendre dans vos talons ! J’ai besoin de représentants de ma lumière dont les talons sont ancrés au sol. Sentez une boule de lumière rouge dans vos pieds irradier sous vos voutes plantaires… une dans chaque pied. Laissez vos pieds légèrement écartés l’un de l’autre, pas trop, de la largeur de votre bassin, et si vous êtes allongé pliez vos genoux, sentez les voutes plantaires de vos pieds toucher le sol, toucher votre coussin, être en contact avec la terre ou avec ce qui représente la terre pour vous. Voyez cette boule de lumière rouge qui irradie en terre… Voyez cette lumière descendre, descendre dans la terre… elle continue d’être reliée à vos pieds et en même temps elle descend. C’est comme si vous dépliiez une large corde de lumière qui continue d’être reliée à vos pieds et en même temps qui descend profondément en terre…

Souvenez-vous pour les plus anciens et pour tous ceux qui connaissent ce lieu, de Notre-Dame-sous-Terre dans le Mont, juste face à vous ou dans votre dos mais si proche, si proche ! Vous êtes ici et l’espace d’un arc-en-ciel vous êtes au Mont dans cette chapelle de Notre-Dame-sous-Terre, reliés profondément à cette énergie qui émane de la Terre, dans ce lieu où un jour vous avez déposé un bébé, une graine qui a si bien grandie, qui s’est déployée, qui a créé un arbre en vous dont le feuillage déjà se déploie et permet, grâce à son ombre –ne vous méprenez pas, n’allez pas trop vite avec votre mental !- votre arbre, grâce à l’ombre qu’il procure, permet à  beaucoup de venir se reposer et en étant reposés de pouvoir se regarder et de pouvoir à leur tour ouvrir leur graine pour s’ancrer en terre et grandir, déposer la coque de protection pour que la graine puisse s’ancrer, puisse s’enraciner, et que la tige puisse sortir et l’arbre grandir à son tour.

Cela vous parait bizarre que ce soit justement votre ombre qui permette à l’autre de se sentir en sécurité. Que croyez-vous qu’il se passe quand les gens vont voir de grands êtres incarnés, de grandes lumières de ce monde ? Ils sont nourris et quelque chose de profond peut changer en eux, et puis ils rentrent chez eux et bien souvent oublient d’arroser la graine et retrouvent leurs anciennes habitudes. Bien souvent ils finissent par se dire que « oui, le Maître est là, mais il est si loin… et de toutes façons c’est un Maître, qu’est-ce qu’il connait de nos malheurs, c’est facile pour lui… » Mais vous, vous n’êtes pas comme cela alors vous vous laissez aller de nouveau à vos petits malheurs et à vos grands malheurs et la spirale continue sans fin, incarnation après incarnation… et puis un jour vous rencontrez simplement quelqu’un qui a fait un pas de plus que vous sur le chemin, comme un grand frère ou une grande sœur, pas forcément né 20 ou 30 ans avant vous, 6 mois suffisent… juste pour avoir compris, pour avoir essayé une petite chose de plus… il y a encore tant d’ombre sur ce chemin de lumière ! Et vous vous dites « ah il y a des ombres alors elle ou il me ressemble et si il ou elle a fait un pas de plus alors je peux moi aussi en faire un, c’est faisable. Si lui ou elle l’a fait, c’est faisable, c’est bon pour moi aussi, je peux. Je peux oser justement, je peux ! »

C’est grâce à votre ombre, bien entendu alternée avec vos phases de lumière, que vous permettez aux autres de trouver un chemin. Quelle que soit votre position sur ce chemin, il y a toujours quelqu’un qui a fait un pas de plus que vous et quelqu’un qui va bientôt faire le pas que vous venez de faire. Il y a toujours quelqu’un devant, si vous voulez une image linéaire, et quelqu’un qui arrive juste derrière, toujours. De savoir que vous vous inscrivez sur ce chemin, dans cette lignée de « je reçois et je donne », c’est cela aussi qui vous nourrit. C’est cela qui a nourri ce bébé déposé à Notre-Dame-sous-Terre, c’est cela qui lui a permis de grandir, qui vous a permis de grandir. Le bébé bien entendu, c’est votre potentiel mais c’est aussi beaucoup plus que cela. C’est aussi une énergie que vous avez rouverte, un portail diraient certains, réactivé… Certains se disent « qui sommes-nous pour réactiver un pareil portail ? » Un maillon de la chaîne. Savez-vous combien de maillons de ma chaîne sont passés avant vous et après vous pour réactiver ce lieu oublié, enterré, obstrué ?  Peu à peu, grâce à des dizaines d’êtres comme vous, le chemin s’est éclairé, ce qui obstruait s’est dissout et si vos yeux pouvaient voir, vous verriez une grande colonne de lumière à présent descendre vers ce Mont et entrer en Terre.

Peut-être vous étonnez-vous de tous ces gens qui confluent vers le Mont, qui viennent y marcher ou le visiter, tous ces cars de touristes comme vous dites avec parfois un peu d’agacement ! Ils viennent tous, en le sachant ou sans le savoir, prendre un peu de cette énergie, boire à la Source, consciemment ou inconsciemment. Vous êtes à la source. Buvez ! Buvez sans crainte que cette source se tarisse, elle est intarissable ! C’est une source qui a rejailli de terre et qui coule, et qui coule et qui coulera de plus en plus fort pour nourrir tous ceux qui, de plus en plus nombreux, ont envie de venir y boire. C’est la source du renouveau, la source qui permet le changement, le nouveau départ.

Vous êtes ici pour travailler à une nouvelle liaison à votre enfant intérieur, à l’enfant que vous portez et qui vous a porté. En reprenant contact avec lui, vous abolissez des données qui ne vous sont plus utiles et vous recréez un potentiel de vie différent du précédent. C’est comme si vous rebattiez les cartes et que vous les redonniez. C’est aussi fort que cela ! Vous recréez votre vie ! Il nous est souvent arrivé, dans d’autres circonstances, de conseiller à des groupes ou à des personnes, de réécrire leur contrat de vie. C’est ce que vous faites. Non seulement vous le réécrivez mais vous le revivez. Vous vous réinstallez dans la position où vous étiez avant votre naissance, dans la position où vous avez décidé qui viendrait jouer avec vous, qui viendrait vous aider à comprendre certaines choses, quelles seraient les étapes qu’il ne faudrait pas manquer pour comprendre, ouvrir davantage. Vous refaites cela en comprenant ce qui s’est passé, mais pas avec votre mental : en le com-prenant c’est-à-dire en le prenant avec vous sans chercher à le comprendre avec la tête, sans chercher à mettre des explications. Juste prendre au cœur les images, les sensations venues. Juste prendre au cœur. En faisant cela vous désamorcez des situations, vous désamorcez un programme établi. Vous permettez qu’un autre programme s’installe. Il est d’une importance cruciale pour chacun de vous dans cette démarche d’abandon et de retrouvailles, de placer clairement votre intention de vie à partir de maintenant, à partir de cet instant. Vous vous souvenez, vous avez ramené à votre mémoire quelquefois très peu de choses, d’autres fois beaucoup, ça n’a pas vraiment d’importance. Ce qui est venu, prenez-le au cœur et puis laissez tomber. C’est le cœur qui va s’en débrouiller. Ne ressassez pas car alors c’est le mental qui travaille. Laissez le cœur se débrouiller avec tout ce que vous avez retrouvé : il sait faire. Et puis aussi maintenant vous le nourrissez, vous savez nourrir ce cœur, donc vous, vous nourrissez votre cœur et lui se débrouille avec ce que vous lui donnez, avec ce que vous lui apportez.

Inscrivez clairement dans ce cahier qui vous a été donné vos intentions de nouvelle vie. Les intentions de vie dans un nouveau contrat sont toujours doubles : que souhaitez-vous recevoir ? Qu’êtes-vous prêts à donner ?

Qu’êtes-vous prêts à recevoir sur tous les plans : que souhaitez-vous recevoir de la vie, que souhaitez-vous créer pour vous à partir d’aujourd’hui qui sera différent de ce que vous avez créé hier et qui est maintenant terminé, que vous retrouvez pour pouvoir le dépasser ? Qu’êtes-vous prêts à donner ? Cela peut être du temps, des compétences, une attention, tout ce à quoi vous pouvez penser…Vous savez bien que plus vous allez donner et plus vous allez recevoir alors qu’êtes-vous prêts à donner et que demandez-vous en cadeau de la Vie ?

Soyez vigilants. Vos désirs comptent de plus en plus. Vos intentions sont de plus en plus créatives, rapidement. Soyez vigilants sur ce que vous demandez et à quoi vous vous engagez. Vous vous engagez à donner… des comptes vous seront peut-être demandés, un jour… pas par nous, par vous ! « Je m’étais engagé à ceci ou à cela, est-ce que je l’ai fait ? Et si je ne l’ai pas fait, pourquoi, et comment est-ce que je me sens de ne pas l’avoir fait ? » Vous vous demandez des comptes lorsque vous quittez vos corps : faites en sorte que vos comptes soient à jour pour être bien, pour être en paix… Vous dites « reposez en paix ». Je dirais davantage « venez enfin créer en paix, en paix avec tout ce que vous avez pu créer jusqu’à maintenant sur Terre, tous les schémas de travail, tous les désirs de compréhension qui sont passés par tant de travail difficile sur Terre… Il est temps de se mettre en paix avec tout cela. C’est votre désir, dans cette vie, de vous mettre en paix avec tout le passé. Il n’est pas question ici du passé de cette vie mais de tout le passé, de toute cette chaîne au bout de laquelle vous vous trouvez et de laquelle vous êtes le représentant, maintenant.

Oui, tout à fait, votre responsabilité est grande, mais que ce ne soit pas une responsabilité qui vous écrase. Qu’elle vous montre à quel point vous avez grandi pour en arriver là, au bout de cette chaîne, et pour  sentir que tous les maillons qui vous précèdent sont là à vous soutenir pour que vous franchissiez ce dernier pas si décisif et qu’ils puissent venir le franchir avec vous. La responsabilité est grande mais la responsabilité est belle et elle est joyeuse ! Vous mettez un terme à des générations de souffrance en mettant un terme à votre propre souffrance et c’est un schéma de vie absolument merveilleux : vous apprenez à mettre un terme à la souffrance de ce monde ! C’était inenvisageable il y a encore quelques années de votre temps, totalement impossible à imaginer tant vous étiez encore englués dans la souffrance avec l’impossibilité de voir le bout du tunnel. Non seulement vous voyez le bout du tunnel, mais vous commencez à percevoir qu’en fait il n’y a jamais eu de tunnel… et que vous êtes venus jouer des rôles encore et encore pour comprendre, et que cette compréhension c’est un chemin vers la lumière et pas un chemin dans l’obscurité, même si a priori cela vous parait être un chemin dans l’obscurité. La compréhension arrive petit-à-petit et la clarté arrive en même temps que la compréhension, pas une compréhension mentale, nous y revenons, mais une compréhension au cœur des jeux que vous avez pratiqué ensemble.

Nous souhaitons revenir là-dessus parce que bon nombre d’entre vous êtes venus dans cette vie présente jouer un rôle difficile, un rôle que vous avez pourtant accepté pour vous-mêmes et pour les autres… Nous reviendrons sur ce point plus tard. (Ils me demandent de réveiller une personne qui s’était endormie)…    

Certains d’entre vous sont très au fait de cela, et d’autres beaucoup moins. C’est d’une importance essentielle que vous compreniez que chaque chose particulièrement importante de votre vie a été au préalable acceptée, et qu’elle constitue un rôle que vous avez accepté de jouer pour vous et pour l’autre.

Voyez-vous, le jour où vraiment, dans la profondeur de vos cellules, vous accepterez de reconnaitre votre participation à ces jeux en conscience, ce jour-là et dans l’immédiat, en une fraction de seconde, vous cesserez d’avoir mal : en une fraction de seconde ! Tout est dans la conscience de ce que vous venez faire ici. Certains d’entre vous disaient tout à l’heure « à un moment donné ma vie a basculé et tout a changé, vraiment tout » C’est exactement ça : le jour où vous comprenez que tout n’est que jeu de rôles et qu’à la base il n’y a que de l’amour, uniquement de l’amour… mon énergie reflète l’énergie de la Source et elle n’est qu’amour, et cet amour crée. C’est la force de mon rayon : l’amour créatif. Votre amour crée votre désir de comprendre et votre désir de jouer avec d’autres pour mieux comprendre et grandir encore et encore dans l’acceptation, dans la reconnaissance de l’autre qui entraîne la reconnaissance de soi et le gain à nouveau de votre puissance. Retrouvez à travers tous ces jeux ce que vous êtes au cœur et la puissance de votre être, la puissance de création dans la lumière ! Parfois cela vous semble très, très lointain… le mot « amour », le mot « lumière » sont lointains et vous ne comprenez pas les jeux auxquels vous venez jouer ici et tout est gris…

Tout n’est que jeu !!! Un jeu qui vient abolir le « je » de l’ego, parce qu’on ne peut jouer qu’avec l’autre et que dans le jeu il ne peut y avoir que le « nous ». Le petit « je » ne peut avancer qu’avec tous les petits « je » des autres, dans un grand jeu…

Nous aimerions prendre tout votre groupe, toutes vos lumières, pour les élever un peu… allez, laisse-vous aller, laissez-vous porter, laissez-vous vous envoler, laissez-vous pousser des ailes… laissez-vous emporter par nos énergies, par toutes les énergies du premier rayon qui vous soulèvent, vous emmènent, ensemble… au-dessus du Mont pour aller retrouver l’énergie première, pour vous retrouver dans ce canal de lumière qui est source de vie…

Laissez tous ceux auxquels vous êtes attachés comme vous dites, ou qui se sont attachés à vous, vous suivre et venir jouer autour de vous dans ce canal de lumière… Laissez-les tous prendre place autour de vous, venir faire la ronde autour de chacun de vous…Regardez, c’est comme si chacun de vous était seul au centre de ce canal de lumière avec tous ceux qui lui sont rattachés… les ancêtres, les amis, les personnes vivantes qu’il connait, qu’il a connu, tout votre petit monde avec lequel vous avez joué, échangé, contre lequel vous avez combattu mais qui ne fait rien d’autre que de vous montrer des facettes de votre propre miroir pour vous montrer qui vous êtes et ce que vous pouvez devenir… Chacun reflète une partie de l’autre vous le savez, et en vous reconnaissant les uns les autres, vous acceptez les énergies qui viennent à vous. C’est ensemble, ensemble que vous profitez du ressourcement…

Sentez que dans ce canal, dans ce portail au-dessus du Mont, tout ce qui est tissé entre vous et tous ceux de votre monde s’éclaircit et que les mailles du filet que vous formez se mettent à vibrer différemment, à osciller différemment, qu’elles se mettent même à rayonner… oui, même les mailles qui vous unissent à ceux que vous avez peut-être détesté, que vous avez peut-être rejeté, ou qui vous ont peut-être rejeté ou détesté -du moins le pensez-vous-… n’allez pas dans votre mental mais voyez tous ces liens régénérés… des liens qui redeviennent, tout en étant incarnés, aussi beaux que ce qu’ils étaient avant l’incarnation…

Ce que vous faites en ce moment c’est cela : vous réactivez la beauté des liens qui vous unissent à tous ces êtres tout en étant incarné et en ayant pensé à un moment ou à un autre qu’il ne pouvait pas y avoir de beauté dans ces liens qui vous unissent à ces personnes. Voyez-vous, ces personnes ont une âme et vous aussi, et les liens entre vos âmes rayonnent ! C’est cela que vous venez réactiver ici en conscience : la beauté de vos liens même et surtout lorsque vous êtes persuadés que ces liens sont des liens de noirceur ! Vous n’êtes pas venus avec des liens de noirceur, ce n’est plus d’actualité dans vos vies, pour aucun d’entre vous ! Vous êtes venus pour réactiver la beauté de vos liens au-delà d’une noirceur apparente ! C’est votre travail car c’est cela qui vous mène à la conscience et à la réalisation de la beauté divine sur Terre ! Cette beauté qui vous traverse, qui vous fait venir jouer avec les âmes que vous aimez dans d’autres dimensions, dans d’autres sphères, qui vous fait venir sur Terre, imaginer une noirceur et au-delà de cette noirceur accepter le rôle joué par l’autre, cela relève du divin… En activant cela vous activez le divin en vous. Vous retrouvez ce que vous êtes au niveau du divin, pas dans votre mental mais dans la conscience de votre cœur. C’est d’une importance vitale pour vous comme pour la Terre car vous êtes intimement liés, et vous avancez ensemble.

Reconnaitre le divin en soi c’est toujours reconnaitre le divin en l’autre et au-delà reconnaitre le divin de vos liens, quoi que ce soit qui ait pu être joué entre vous.

Je demeure pour trois questions, ce soir aussi. (Chaque soir il a été répondu à trois questions qui sont d’ordre privé et ne sont pas retranscrites ici.)

Et il en est ainsi.