Conversations avec Thot : 5

A Athènes, par l’intermédiaire de Mariannick
15/11/2017

Nous vous souhaitons la bienvenue dans ce lieu qui est le vôtre tout comme le nôtre. Un lieu pour tous, ouvert car vous acceptez sans juger… C’était très beau de vous voir de là où nous nous trouvons, et c’est pour cela que vous nous entendiez rire, de voir la façon dont vous réagissez depuis plus d’une demi-heure, depuis que vous avez commencé à vous réunir : vous vous amusez de ceux qui sont en retard et de ceux qui viennent sans avoir fait leur travail ! Y a-t-il de la culpabilité ? Pas la moindre ! Vous riez de vous-mêmes avec beaucoup de gentillesse et beaucoup d’acceptation ! Oui vous n’êtes pas de très bons élèves, oui vous êtes parfois en retard et ça énerve un peu Mariannick mais ça la fait rire aussi et vous riez tous ensemble et l’acceptation grandit. (Ils rient !) Bien sûr ce n’est pas une raison pour arriver encore plus en retard la prochaine fois, ni pour continuer à être passifs… Nous persistons à vous demander d’apporter ou d’envoyer vos questions. Aujourd’hui peu nombreuses sont les questions mais nous nous réjouissons du fait que vous puissiez rire de vous. Nous venons ainsi en ce lieu ouvert, près de vous dont les cœurs sont ouverts, dans l’acceptation de vous-mêmes et des autres autour de vous.   
 
Nous voulions commencer cette séance ainsi, en vous disant notre joie de partager avec vous ce lieu. Il nous est parfois plus ou moins facile de nous approcher de ceux qui nous appellent, que vous soyez 2, 3, 10 ou 20, mais lorsque les cœurs sont ouverts comme le sont les vôtres, c’est une grande joie pour nous. Vous nous entendiez rire, en fait ce que vous perceviez c’était la joie que nous apportons.
 
Entrez dans ce ressenti, dans le ressenti que tout est bien. Quand vous grandissez ainsi, dans l’acceptation et la joie d’être ensemble, cette joie s’étend et grâce à elle vous nous permettez de nous rapprocher encore plus de vous et de la Terre.
 
Le fait que les questions soient peu nombreuses aujourd’hui va nous donner l’occasion de répondre en profondeur à chacune d’elles…    
 
Première question…
 
 
Question 1 : Qu’attend de nous la nouvelle énergie, au quotidien ? Dans le passé il nous a été demandé de garder le silence puis de parler, de communiquer… et maintenant ???  
 
Réponse 1 : La question éternelle… Nous attendons de vous que vous nous montriez le chemin que vous désirez prendre, et vous attendez de nous que nous vous disions où il est bon d’aller… C’est un cercle vicieux ! Et cela nous fait rire de nouveau parce que si nous nous en tenions à cela rien ne bougerait, ni vous ni nous… Il est donc nécessaire de briser ce cercle, que vous fassiez un pas et que nous venions vous parler, même si nous attendons toujours de voir la direction que vous souhaitez emprunter…
 
Prenez quelques minutes pour entrer au cœur et que chacun regarde comment il souhaite avancer, ici et maintenant. Souhaitez-vous la dilatation ou regarder vers l’intérieur ou encore prendre une troisième voie ? Quel est votre désir profond ? Prenez quelques minutes en silence pour vous relier à votre intention dans l’instant présent (pause)…
 
Les désirs sont nombreux. Quand une vague prend naissance elle ne fait pas qu’aller de l’avant, elle recule aussi, puis avance de nouveau et recule de nouveau et ainsi de suite… C’est ainsi que les vagues fonctionnent mais il y a aussi certaines intentions qui se développent. L’intention de nettoyer votre champ individuel demeure, encore et toujours pour chacun de vous, jusqu’à parvenir à un niveau cristallin, jusqu’à la transparence. Il y a encore du travail à faire, plus ou moins mais il y a encore à faire. En parallèle, le désir d’une offrande à la Terre est de plus en plus vivace, l’offrande d’une énergie pure à la Terre. Cela s’enracine de plus en plus dans vos cœurs.
 
Nous ne vous demandons pas… encore que parfois nous nous exprimions ainsi, mais en fait quand nous vous disons « nous vous demandons de… » c’est vous qui demandez à vous-mêmes et nous ne faisons que refléter votre volonté, nous vous permettons d’en prendre clairement conscience. Il vous est parfois difficile de voir ce que vous désirez alors que nous le percevons clairement : nous venons donc refléter votre intention. Vous dites : « nous avons reçu une guidance ». Ce n’est pas faux parce qu’en fait vous avez reçu une guidance de votre Etre… Nous reflétons et nous apportons notre soutien par notre présence. Nous faisons bien d’autres choses aussi, tout comme aider l’énergie à s’infiltrer en Terre à travers vous, c’est notre travail. Cela dit par rapport à vous, notre travail est de refléter !
 
Nous prenons l’énergie qui se trouve au-dessus de vos têtes et l’apportons devant vous pour que vous puissiez la regarder et la lire. Nous vous montrons ce qu’il y a en vous, c’est ce que nous faisons… 
 
Votre intention est donc de plus en plus d’être dans l’offrande… Soyez certains que le cadeau que vous laissez passer à travers vous vers la Terre se magnifie à chaque fois que vous faites un pas pour clarifier le canal, l’axe que vous êtes. Donc, et pour répondre à la question de notre amie « qu’est-ce qui est le plus approprié en ce moment ? » nous répondrons : il est de plus en plus approprié d’être à l’écoute de ta propre guidance. C’est la raison pour laquelle nous vous demandons d’être de plus en plus actifs. En fait, attendre de nous une guidance c’est attendre qu’une énergie vienne refléter votre propre volonté. Ne serait-ce pas plus direct de te relier à ta propre guidance ?... C’est vers cela que tu chemines et que vous cheminez tous à des degrés divers. Plus vous entrez dans la confiance et plus vous serez à même d’entrer dans cette pratique. La confiance est une clé de première importance.
 
Si la confiance était là… prenez l’exemple de Jésus, pensez-vous qu’il se basait sur une guidance extérieure ? Il regardait en lui et écoutait sa propre guidance. « Nous ne sommes pas Jésus » dites vous… Il est venu vous montrer le chemin. Il est venu vous dire : « ce que Je fais vous pouvez le faire aussi… » Il est vrai qu’alors c’était particulièrement difficile. Les énergies ont changé et elles vous aident tellement à présent ! Le moment est venu où ce qu’Il a dit s’accomplit. Il est venu vous montrer ce que vous pouvez à votre tour accomplir…
 
« Mais qu’est-ce que vous nous racontez, on va finir par avoir la grosse tête ! Chacun de nous serait un Jésus ? Mais nous ne sommes pas si grands, nous ne faisons pas de miracles ! »… Qu’est-ce qui vous en empêche ??? Le manque de confiance, le manque de liaison. Ce qu’Il vous a dit est clair : « ce que Je peux faire vous pouvez le faire aussi ». Si vous aviez cette foi, vous le feriez déjà… mais vous vous obstinez à croire que vous êtes petits, que vous ne pouvez pas, que vous avez besoin de quelqu’un d’autre pour vous montrer ce que vous avez à faire…
 
Question suivante… parce que la réponse que nous y apporterons complète ce qui vient d’être dit. Les deux questions se complètent même si elles ont été posées par deux personnes différentes. 
 
 
Question 2 : Quel est l’élément catalyseur à l’œuvre actuellement ?  
 
Réponse 2 : L’élément particulièrement actif dans la phase que traverse la Terre actuellement est le Feu. Le Feu vient tout brûler. Il vient tout réduire en cendres, brûler tout ce qui est à brûler, en particulier vos préjugés. « Je crois que je suis petit, petite » : que cela brûle, parte en fumée !... et que vous puissiez prendre en main votre vie ! Tout se consume. Le Feu est là, partout. Nombreux sont ceux qui portent les armes et tuent, le Feu est là aussi… le Feu qui s’exprime d’une façon négative selon certains mais il s’agit bien du Feu… Le Feu est actif et vous provoque. Il est très provoquant… Il apporte la mort parfois… mais qu’est-ce que la mort ?... Le Feu détruit. Il détruit rapidement, réduit en cendres à la vitesse de l’éclair ce qui paraissait solide quelques instants auparavant, pour vous permettre d’entrer dans la perception claire que rien n’est acquit, que tout peut se terminer à tout instant, jusqu’à votre propre vie, et sans aucun doute aussi toutes vos certitudes… tout ce que vous avez construit année après année depuis votre naissance, ce que vous nommez votre personnalité…
 
Le Feu vient tout détruire. Il peut se présenter sous la forme d’une maladie pour détruire une à une toutes vos croyances…. Demeure l’essence, l’essence de ce que vous êtes car le reste n’a vraiment pas d’importance !
 
Le Feu vous montre que rien n’a d’importance : rien de ce que vous avez, rien de ce que vous avez construit autour de vous, car tous ces acquis peuvent s’effondrer en l’espace d’une seconde grâce au Feu… Vous ne pouvez vous baser sur rien quand le Feu est là. Vous ne pouvez être nulle part dans la certitude avec le Feu. Le Feu vous place dans la situation permanente de vous demander : « où est mon centre ? Où est-ce que je me situe ? Où suis-je, où se trouve ce qui est moi ? Dans la personnalité qui se meurt ? Dans ce que j’ai construit autour de moi et qui s’effondre ? Je ne suis pas cela ! Où suis-je ? Tout ce en quoi je croyais s’effondre, que ce soit une forme de politique, de philosophie, de religion, finalement tout s’effondre, plus rien autour de moi ne tient debout. Tout ce que j’admirais, tout ce en quoi je croyais, tout s’effondre…»
 
Le Feu. Plus rien ne reste debout. C’est la seule solution directe et rapide pour trouver où vous êtes, trouver que tant que vous continuez à vous identifier à quoi que ce soit d’autre que votre centre, vous vous effondrez vous aussi. La seule solution est finalement d’écouter le Feu et de regarder ce qu’Il vous montre : que vous n’êtes pas ce qui s’effondre ! «  Tout s’effondre à gauche, à droite, et moi je demeure, je ne suis donc pas cela ! » C’est cela que vous montre le Feu, il répond à votre question « où suis-je ? »…
 
Au cœur. Une goutte, au cœur. Une goutte au cœur que vous offrez au Feu, au point qu’elle devienne cristal… la goutte cristalline descend peu à peu vers le ventre, vers le centre de vie, le centre au cœur de votre ventre… et alors l’amour prend naissance de la rencontre entre ce que vous apportez d’en haut et le cadeau de la Terre… la Vie prend naissance, votre vie, une nouvelle vie…
 
Virage, nouveau départ… tout a brûlé, le phœnix renait. L’oiseau a changé et vous montre qu’après les cendres une nouvelle vie commence. Dans cette vie, tant de choses sont parties en fumée, les préjugés et les croyances en premier lieu, que la seule chose que le phœnix puisse faire est d’ouvrir ses ailes et de prendre place, de faire son nid dans le ventre…
 
Le phœnix est directement lié à ce que vous êtes à la base, et il fait son nid dans le ventre… chacun de ses gestes nait dans la clarté de son cœur, directement relié à la Terre, et ce en permanence… Il n’y a pas d’un côté un oiseau s’envolant et d’un autre la Terre. Il y a un oiseau qui sait faire partie prenante de la Terre à travers son existence…
 
C’est là que vous vous trouvez. Le Feu est un allié. Accueillez-le. Respirez en lui. Acceptez l’amitié du Feu car elle vient vous servir à partir du moment où vous l’acceptez… La période de l’Eau est révolue pour vous… Nous ne nous adressons pas à tous, chacun se reconnaitra. Vous êtes à l’époque du Feu. Accueillez-le car Il vous transforme en pur cristal… Remerciez-le car c’est la Terre qui est à l’œuvre en vous et autour de vous pour que le changement se poursuive jusque dans vos cellules. Ceux qui n’acceptent pas en eux le Feu doivent y faire face autour d’eux…
 
Le Feu est ici pour chacun. Percevez-le… Percevez l’amour profond de cet élément pour l’être de chacun de vous… le profond respect du Feu pour chacun de vous… le Feu autour de vous rencontre la Flamme en vous… La Flamme en vous accueille le Feu et sait que l’un vient renforcer l’autre. Prenez le temps de sentir cela, abandonnez-vous à ce processus : l’amour du Feu pour le Feu, mariage sacré en vous et autour de vous (pause)
 
Une très grande flamme dans cette pièce qui vous englobe tous, sentez (pause)…
 
Une reconnaissance profonde nait dans votre cœur pour le Feu… un ‘merci’ jaillit… chacune des cellules de votre corps exprime sa reconnaissance au Feu… le Feu vous aide à accomplir votre mutation… reconnaissance…
 
Nul besoin d’appeler le Feu. Le Feu arrive quand vous êtes prêts à le vivre et il arrive au degré que vous êtes prêts à accepter.
 
Le Feu vient en tant qu’allié dans le processus d’évolution qui est le vôtre. Réjouissez-vous-en ! Mettez de la joie dans ce Feu, c’est ainsi qu’il se transforme en Vie… Réjouissez-vous de tout ce processus de mutation, de métamorphose qui s’accomplit grâce au Feu… Respect et gratitude…
 
Je suis Thot et J’apporte le Feu en vous. C’est la raison de ma présence auprès de vous en cette période. J’allume des feux, je permets des changements. Réjouissez-vous parce que vous m’avez appelé et Je suis venu.
 
Et il en est ainsi.