La deuxième spirale de la Création – 10
L’espoir cristallin du Christ

A Athènes, par l’intermédiaire de Mariannick
06/02/2019

Soyez les bienvenus mes amis ! Entrez au cœur, entrez dans votre respiration… Nous sommes vos Frères des Pléiades et nous vous attendons depuis des heures ! Nous sommes nombreux ici. Nous venons vous parler. Nous venons redresser vos colonnes vertébrales. Nous venons vous apporter notre connaissance, notre amour, notre engagement. Nous nous sommes engagés depuis des millénaires. Nos soleils se sont engagés depuis si longtemps que vous n’avez pas de mots pour le dire. Nous sommes unis en tant que soleils dans notre cheminement, et de la même façon qu’en tant qu’humains il vous arrive de rencontrer des difficultés sur votre chemin avec vos amis et vos parents, nous en rencontrons aussi : nos soleils ont autrefois eu des difficultés à vivre ensemble. Vous pourriez dire qu’autrefois nous avons été en froid, que les uns voulaient exercer leur pouvoir sur les autres. Bref, nos relations n’ont pas toujours été bonnes, ni belles. Les années ont passé, les temps ont passé, nous avons changé et vous avez changé aussi. Nos soleils ont changé, nos cheminements ont évolué et nous venons à présent partager ce que nous avons, vous et nous, au cœur.
 
Ce n’est pas que nous avons oublié ce qui s’est passé, ce que nous avons fait. Ce n’est pas que nous avons oublié les difficultés que nous avons rencontrées dans nos relations. Nous avons pardonné. Nous nous sommes pardonnés : vous comme nous. Nous avons aussi pardonné l’autre. Nous avons accepté tout ce que ce jeu de rôles nous a appris par le passé, en d’autres temps, et à présent nous sommes là. Nous nous regardons. Nous vous l’avons dit : nous sommes nombreux aujourd’hui à nous tenir à la fois derrière et devant vous. Ceux d’entre nous qui se tiennent derrière vous sont là pour vous assurer de notre amour, de notre présence auprès de vous, alors que les autres s’agenouillent devant vous. Ils ne s’agenouillent pas en signe d’une reconnaissance personnelle, nous n’en sommes plus à ces jeux là mes amis, nous les avons dépassés depuis longtemps. Ils reconnaissent simplement la Lumière qui s’éveille et prend de plus en plus de place en vous.
 
Nous nous agenouillons devant cette Lumière parce que nous reconnaissons en vous notre Créateur à tous. Nous reconnaissons ce que nous avons en commun. Nous reconnaissons cette Lumière et c’est devant elle que nous nous agenouillons.
 
Vous demeurez dans l’acceptation. Vous n’avez rien à faire et c’est déjà beaucoup. Autrefois, vous vous seriez peut-être sentis gênés, ou bien vous nous auriez dit que vous ne le méritez pas, ou encore vous auriez cherché des explications mentales à tout cela. Votre attitude aujourd’hui est une attitude d’acceptation : vous acceptez l’honneur que nous vous faisons en reconnaissant le Créateur en vous.
 
Pourquoi maintenant et pas avant ? Parce que vous reconnaissez de plus en plus cette Lumière et que plus vous la reconnaissez, plus elle se déploie en vous, prend place, s’ouvre et se dévoile. C’est ce que nous sommes venus aujourd’hui reconnaitre et honorer. C’est pourquoi nous sommes là !
 
Vous vous demandez : « pourquoi aujourd’hui, est-ce qu’il y a une fête spéciale ? » Oui, c’est une fête ! Nous pouvons faire un parallèle entre la fête d’aujourd’hui qui est une reconnaissance profonde de ce que vous êtes en train de devenir et la présentation au temple de l’enfant Jésus que vous avez fêtée récemment pendant la fête de la Chandeleur. C’est cela que nous fêtons aujourd’hui mes amis !
 
Nous vous présentons ! Ceux qui s’étaient agenouillés devant vous se relèvent et viennent se placer à votre gauche. Ceux qui se trouvaient derrière vous viennent se placer à votre droite. Sentez : nous vous prenons par la main pour faire ensemble un grand cercle. Nous regardons ensemble vers le centre de ce cercle et accueillons une grande présence. Voyez comment vous la percevez : peut-être blanche, ou transparente, cristalline… entrez simplement au cœur, non pas pour interpréter mentalement comment pourrait être cette présence mais pour sentir votre propre perception, sans idée préconçue. Prenez un peu de temps en silence pour vous relier à cette présence qui vient d’apparaitre au centre de votre cercle (pause)…
 
Les entités qui se tiennent à vos côtés ont changé d’allure : elles ont à présent la taille d’un enfant et vous percevez leur vibration qui est celle de la joie enfantine (leur taille est un symbole qui nous aide à nous syntoniser à cette vibration élevée et très pure). Ils vous prennent par la main et vous entraînent vers le centre du cercle. Vous avancez avec eux et ils vous présentent… Chaque enfant vous présente à ce grand axe de lumière, à cette grande présence lumineuse au centre du cercle en prononçant votre nom… puis il vous pousse doucement pour que vous entriez dans cette énergie… laissez faire… 
 
Vous respirez dans cette Lumière… une Lumière qui s’expanse, et vous avec elle… vous continuez à respirer…
 
Ensemble, dans ce grand axe de lumière où se fait votre présentation à la Lumière… Un endroit où cette lumière prend forme dans votre cœur, où une étoile se créée… Vous reculez à présent, les enfants reprennent votre main et vous raccompagnent à votre place. Votre étoile brille dans votre cœur.
 
Il y a des moments dans la vie d’un humain où il franchit une étape. Aujourd’hui est un de ces moments. Vous avez gagné une étoile ! Nous vous le disons avec humour mais vous pouvez l’interpréter aussi ainsi : c’est une reconnaissance de notre part tout autant qu’une reconnaissance, de votre part, de votre propre engagement !
 
Vous tous ici présents, vous vous êtes déjà engagés en profondeur. C’est pourquoi vous êtes ici aujourd’hui ! La peur de l’engagement vous a quitté et vous en avez conscience. Il se peut que récemment vous vous disiez encore « m’engager à quoi, envers qui, pourquoi, où ça m’emmène ? » mais à présent il n’y a plus aucun questionnement de cette sorte dans votre cœur car la réponse vient d’elle-même vous disant qu’il n’y a pas besoin de réponse quand tout votre cœur s’est engagé ! Il n’y en a pas car il n’y a pas d’autre solution que l’engagement si vous voulez avancer. Vous n’en êtes plus au temps où vous vous disiez : « aujourd’hui je fais un travail sur moi et demain je me repose », ou bien lors d’une difficulté avec quelqu’un, de vous dire « je verrai à comprendre ça un autre jour, aujourd’hui j’ai juste envie de rayer cette personne de ma vie ». Ces comportements sont comme de vieilles mémoires. Votre engagement vous a ouvert le cœur à tel point que vous pourriez dire qu’il fonctionne sur un mode « haut-parleur » en ce sens que tout est transparent, que vous osez de plus en plus montrer ce que vous êtes au cœur. Des difficultés ? Oui, bien sûr. Est-il possible qu’une vie sur Terre soit sans difficultés ? Mais il y a aussi une telle beauté… et oui, cette beauté vous osez la montrer ! Vous n’en êtes plus à vous dire « dans ce monde où tant de gens sont en difficulté, comment pourrais-je oser montrer la beauté, la joie ? ». Bien au contraire, vous êtes la pommade sur la plaie, et vous ne pouvez pas être à la fois pommade et plaie, sinon comment pourriez-vous apaiser, guérir ?
 
Les plaies sont nombreuses, les pommades le sont moins et vous acceptez de plus en plus ce rôle. Vous acceptez de plus en plus votre place à nos côtés parce que ce qui faisait obstacle entre nous a été oublié dans ce sens où nous avons réécrit l’histoire. Ce que nous venons vous dire et ce qui se passe entre nous est un exemple de ce que vous pouvez réécrire avec vos proches ici sur Terre. Vous réécrivez l’histoire en regardant les choses autrement, en y apportant une autre énergie, en apportant constamment de la lumière à ce que vous êtes. Vous changez ce que vous êtes, vous changez votre plan de vie en changeant de base, en vous engageant face à la Lumière, en vous engageant auprès de la Hiérarchie de Lumière en conscience, constamment. C’est le but : que la conscience et la constance s’installent et grandissent, qu’il ne s’agisse plus d’actions éparses mais d’un mode de vie.
 
C’est ce que nous fêtons aujourd’hui : votre attitude de vie a changé. Quelques uns se disent encore : « chez moi ça n’a pas changé tant que ça ! ». Nous prions ceux-là d’abandonner leurs défenses et d’entrer dans la joie et dans la confiance de ce qu’ils sont !  Entrez dans votre cœur et regardez… qu’y voyez-vous ? Pas à l’extérieur, pas ce qui est autour et que vous avez pris l’habitude de montrer aux autres, mais à l’intérieur, que voyez-vous ? Mes amis, regardez à l’intérieur, regardez dans cette sphère de lumière qu’est votre cœur et voyez ce que vous êtes ! Prenez le temps (pause)…
 
Vous êtes l’espoir de la Terre ! Comme c’est beau ! Comme vous êtes beaux ! Vous êtes l’espoir de la Terre ! Votre cœur est porteur de cette qualité qui ouvre toutes les possibilités d’évolution, qui ouvre un champ d’amour indescriptible… Tout peut arriver quand vous permettez à l’espoir que vous êtes de se déployer à la lumière de votre soleil ! Reconnaissez cela ! Déclarez ce que vous êtes. Nous avons déclaré votre nom. En disant votre nom, ce sont toutes les données qui forment ce que vous êtes que nous avons déclarées, avec l’espoir et la joie. Ce sont les éléments constitutifs de base pour vous. En tant qu’être supérieur, vous avez pris ces éléments pour bâtir cette incarnation, sachant que vous pourriez toujours vous appuyer sur eux pour poursuivre votre chemin. Vous pouvez à présent, non seulement vous appuyer sur ces éléments mais aussi les déployer pour aider d’autres que vous à s’appuyer sur eux.
 
Quand Jésus a été présenté au temple, c’était une façon de reconnaitre ce qu’il est, que d’autres puissent reconnaitre la venue de cette âme, l’incarnation de cet esprit, une façon de reconnaitre la venue de celui qui venait sauver l’humanité. Il s’est incarné et la Terre a changé, la surface de la Terre a changé : l’espoir est né.
 
Vous êtes à présent des centaines de milliers à vous être incarnés avec cette Lumière, avec cette même Lumière en vous pour réactiver l’élément espoir et la lumière qu’il apporte. La Lumière de Jésus est de retour en vous tous, et c’est pourquoi il n’est plus possible à présent qu’elle s’atténue. Même si d’autres forces arrivent à voiler cette Lumière dans le cœur de quelques uns, vous êtes si nombreux à avoir accepté d’en être les représentants qu’il est exclu qu’elle puisse faiblir ! Au contraire, cette Lumière grandit, se répand, se renforce en apportant avec elle l’espoir, l’espoir cristallin et joyeux dont Jésus avait planté la graine il y a 2 000 ans.
 
La graine a grandi, fleuri, et il est temps à présent pour des milliers de petites graines de s’envoler. Ce sont de nouvelles semailles et 2 000 ans ne seront pas nécessaires cette fois pour que de nouvelles fleurs en jaillissent ! Les choses s’accélèrent et il est très important que vous compreniez que c’est justement le fait que vous fleurissez, que vous laissez à présent vos graines s’éparpiller, beaucoup plus fortes et nombreuses qu’elles ne l’étaient au début, c’est cela qui fait que la Terre change… et elle se prépare. Elle est presque prête pour le grand changement. L’espoir soutient ce changement. L’espoir, ce ne sont pas simplement quelques mots prononcés pendant les moments difficiles, l’espoir est une force inouïe, d’une grande beauté cristalline qui vibre à une fréquence très élevée. Il aide la Terre à changer, il vous aide à changer. Il vous emmène à un niveau vibratoire plus élevé. L’espoir vous emmène vers la dimension suivante, non pas la 4e mais la 5e. Vous y allez à toute vitesse, c’est un superbe véhicule pour vous tous ! Reconnaissez-le car c’est un véhicule dont vous pouvez ouvrir la porte pour inviter qui vous voulez à monter avec vous !
 
C’est très facile de répandre l’espoir. Vous avez juste à être présent à ce que vous dites et à ce que vous faites. Vous pouvez à tout instant vous demander : « est-ce que je ferme la porte à l’espoir ou est-ce que je le répands ? » Mes amis, que tous vos actes, que chacun de vos actes, que votre parole, que chacun de vos mots soient pour tous un véhicule pour l’espoir ! C’est peut-être la façon la plus facile d’aider l’autre à élever sa vibration afin que la transition soit plus aisée pour chacun lorsque l’heure viendra. Cultivez mes amis ce véhicule qu’est l’espoir, l’espoir cristallin, l’espoir cristallin du Christ !
 
Nous parlons du Christ non pas en tant que personne crucifiée mais en tant que soleil, le soleil de votre système solaire. C’est cela le Christ dans son corps de 3e dimension : c’est lui qui répand sa force et sa Lumière dans chacune des cellules du corps de chacun de vous ! Acceptation. Acceptation de votre union à cette Lumière, de l’union à ce soleil, du voyage auquel il vous convie, du changement auquel il vous invite. Tout change : lorsque vous quittez une dimension pour entrer dans une autre, tout change, rien n’est plus pareil.
 
C’est juste un « oui » à dire au cœur. Ce « oui » vous l’avez déjà dit, c’est pourquoi nous avons parlé d’engagement et c’est ce que nous fêtons aujourd’hui. Agissez à partir de là mes amis, agissez constamment à partir de là : agissez à partir du soleil du Christ qui est l’évidence même au sein de votre système solaire et qui le devient également dans votre corps ! Ce soleil est entré dans vos cœurs, dans le cœur de chacun où il rayonne de plus en plus. Réjouissez-vous ! Réjouissez-vous non seulement de son reflet mais aussi de la présence concrète de ce soleil dans votre cœur ! Réjouissez-vous de cette présence partout dans votre être : dans cette dimension comme dans toutes les autres.
 
Nous sommes vos Frères des Pléiades. Nous représentons notre soleil comme vous représentez le vôtre. Nous pouvons nous regarder dans les yeux parce que nous sommes, vous et nous, les représentants de nos soleils ! Nous nous regardons : chacun reconnait l’autre et nous nous réjouissons. Chacun a pris sa place. Acceptation, joie et espoir…
 
C’est la fête ! Réjouissez-vous ! Nous nous réjouissons ensemble ! Ce qui se déploie autour de vous, autour de ce cercle, est d’une beauté sans nom car la fête est grande et l’espoir s’expanse à l’infini !
 
Gardez la joie au cœur, toujours !
 
Et il en est ainsi.