La deuxième spirale de la Création – 12
Voyage interdimensionnel

A Athènes, par l’intermédiaire de Mariannick
06/03/2019

 

Soyez les bienvenus ! Certains d’entre vous ont particulièrement apprécié notre précédente rencontre. Le ton était assez différent… voire très différent du ton habituel. Les créateurs mathématiciens de l’univers étaient venus vous parler de la structure de la création. Certains se disaient donc : « comme ce serait bien qu’ils reviennent ! » mais les énergies changent souvent ici parce qu’il est nécessaire que vous ouvriez vos centres de diverses façons et que vous ne vous limitiez pas à une seule nuance de la Création. La venue des Elohim était très importante pour parler de la structure. Notre venue est tout aussi importante pour vous parler de l’Amour.

La structure de votre univers se construit sur des lignes, mais qu’est-ce qui circule sur ces lignes, sur ce réseau qui s’établit ? Vous répondez « la Lumière »… oui, cette Lumière a bien des noms et bien des nuances, l’une d’entre elles étant l’Amour. Non pas l’amour qui vous fait sourire bêtement mais l’Amour qui vous fait oublier la peur, vous permet d’entrer au cœur, de l’ouvrir en grand et de dire : « j’avance avec le cœur grand ouvert ! »

Autrefois vous nous auriez dit… et vous le dites encore souvent : « doucement l’ami, tu voudrais que j’avance avec mon cœur grand ouvert ? Et qu’est-ce que je vais ramasser, quelles saletés vais-je ramasser avec tout ce qui circule partout ? »… et qui donc êtes-vous ? Comment vous le dire afin que vous osiez vous regardez… Est-ce bien cela dont vous avez peur : ce qui circule autour de vous ? Mais la peur c’est à l’intérieur de vous qu’elle se trouve ! Ce que nous voulons dire, ce n’est pas qu’à l’intérieur de vous il n’y a pas de scories et saletés de toutes sortes, c’est qu’à l’intérieur de vous il y a la peur !

Quand vous dites : « qu’est-ce que je vais ramasser si j’ouvre mon cœur en marchant dans la rue ? » nous vous répondons que vous allez ramasser tout ce qui traîne autour de vous dont vous avez peur. Vous créez ce que vous ramassez avec votre peur. Vous êtes les créateurs de ce que vous ramassez… bien sûr vous ne le créez pas à l’extérieur de vous mais vous le créez à l’intérieur de vous à partir du moment où vous vous êtes ouverts à la peur !

Nous aimerions être très clairs sur ce sujet : ce n’est pas le fait d’avoir le cœur grand ouvert qui va permettre aux basses vibrations qui circulent autour de vous de pénétrer votre champ vibratoire et de vous nuire, de faire baisser votre propre vibration. C’est votre peur qui est responsable de cela ! Votre ami Jésus, lorsqu’il marchait sur Terre, n’avançait jamais le cœur fermé et il n’a pourtant jamais été atteint par la haine qui l’entourait… Ce que vous devez voir c’est ceci : vers quoi votre cœur est-il ouvert, vers quoi votre axe est-il ouvert ?

Vous êtes dans votre axe. L’axe est une colonne de lumière qui vous relie à tout ce que vous êtes dans les différentes dimensions de l’univers. Un aspect de votre Etre se trouve dans chacune des dimensions et votre axe vous relie par conséquent à tout ce que vous êtes depuis le centre de la Terre jusqu’à votre soleil, jusqu’à ce que vous êtes dans la dimension de votre soleil. Si vous êtes ouvert à cela, la seule chose que vous pouvez recevoir c’est la lumière de votre soleil qui arrive directement au cœur ! Plus vous vous êtes ouverts dans votre axe et plus vous avez ouvert votre cœur intérieurement, plus vous allez recevoir cette lumière que vous êtes, nous insistons sur ce point !

Là, il n’y a aucun danger. Il n’y a aucun danger, mes amis, à marcher le cœur ouvert, jamais ! Nous comprenons bien qu’en disant cela nous vous bousculons parce que beaucoup d’entre vous ont pris l’habitude de faire des pratiques de protection, des prières pour vous protéger… pour vous protéger de quoi, quand ce qui est le plus dangereux pour vous se trouve à l’intérieur et non à l’extérieur, et que c’est votre peur ! La peur vous ouvre non pas à votre axe et à votre lumière mais aux basses fréquences qui circulent sur Terre. Oui, si vous entrez dans la peur, vous pouvez certainement vous relier à elles. C’est une question de choix voyez-vous : à quoi vous reliez-vous, à quoi vous identifiez-vous ? A la peur ou à votre axe de lumière ?

Entrez dans votre axe, chacun, entrez dans votre axe de lumière. Que chacun ne soit qu’axe de lumière ! Un axe de lumière parce que c’est ce que vous êtes, c’est ainsi que vous avez été créés ! Vous êtes des axes de lumière et tout le reste est venu a posteriori. Vous pouvez apprendre à vous en défaire, à tout regarder avec de la distance car tout est très relatif à partir du moment où vous vous situez au centre de votre axe de lumière.

L’axe de lumière accueille l’étincelle de lumière qu’envoie votre soleil jusqu’à vous dans la troisième dimension. Il l’accueille au cœur. Vous laissez cette étincelle se déployer, respirer et rayonner. Elle reflète, à l’intérieur de l’axe de lumière, votre soleil. Qu’est-ce qui se passe entre cette dimension dans laquelle vous vous trouvez avec le reflet de votre soleil et la dimension très haute où se situe le soleil lui-même ? De nombreux niveaux de votre Etre dans d’autres dimensions qui viennent communiquer avec vous, agir avec vous, vous rappeler qui ils sont et qui vous êtes, et que lorsque vous vous trouvez dans votre axe vous y êtes avec toutes les formes que prend votre Etre. Quand vous vous unissez à toutes ces dimensions de votre Etre, vous avez une grande force ! Vous êtes créateur dans toute sa splendeur ! Et voyez-vous, lorsque vous êtes réellement unis à toutes les dimensions de votre Etre, il n’y a aucun risque pour que le créateur crée sur de basses fréquences puisque toutes les dimensions au-dessus de la vôtre respirent la lumière !

Nul besoin de vous entourer de protection parce que vous êtes déjà dans la Lumière, vous êtes déjà sur un plan de lumière créatrice et tout ce que vous avez à faire c’est d’être là, de vous ouvrir à ce qui vous unit aux différents aspects de votre Etre dans les autres dimensions, d’accepter cette communication et enfin d’agir ensemble. Ne pas agir seulement à partir du cœur de la 3e dimension mais d’agir à partir de l’axe de lumière dans sa totalité. A partir de là, la création est totalement différente, vous êtes sur un autre plan, à un autre stade de la création. Nous ne parlons pas du tout de la même création, de la création à laquelle vous êtes habitués dans la 3e dimension.

Où vous situez-vous mes amis, où vous situez-vous ? Si vous êtes encore dans la peur, entrez dans votre axe, jouez avec lui. Entrez dans votre cœur qui est comme une porte vous donnant accès à votre axe. Là, à un petit endroit situé à l’avant de votre colonne vertébrale à hauteur du cœur, visualisez-vous entrer dans un ascenseur s’élevant dans un axe de lumière cristalline dans lequel vous allez pouvoir rencontrer toutes les dimensions existantes, de plus en plus subtiles, et dans chaque dimension une expression de votre Etre, une des expressions de votre Etre tout comme vous êtes vous-mêmes une des expressions de votre Etre ! En tant que petit point de lumière, vous pouvez vous élever et aller rencontrer les autres expressions… c’est ce que nous allons faire aujourd’hui ! 

Nous vous emmenons en voyage dans votre Etre aujourd’hui mes amis avec beaucoup, beaucoup d’amour !... Vous êtes un point de lumière et vous entrez au cœur. Depuis votre cœur, vous pouvez voir la porte de l’ascenseur et vous y entrez… vous appuyez sur le bouton « vers le haut » et vous montez… vous partez par votre couronne et vous montez… votre intention est d’aller visiter les dimensions suivantes. L’ascenseur est la 4e, celle qui vous permet d’accéder à la 5e. L’ascenseur s’arrête et la porte s’ouvre : c’est une porte automatique ! Vous pouvez sortir et marcher un peu là où vous êtes arrivés. Vos yeux ne distinguent peut-être rien, vos oreilles n’entendent peut-être rien mais votre cœur a accès partout… donc, dès que vous sortez de l’ascenseur, simplement vous ouvrez tout grand votre cœur et vous laissez votre respiration prendre d’elle-même un rythme différent de celui que vous connaissez… Prenez un peu de temps pour prendre le pouls de la 5e dimension, en prendre l’empreinte par vos perceptions (pause)…

Il se peut qu’un élément vous soit sensible : c’est peut-être un élément particulièrement développé ou au contraire un élément qui n’est pas présent ici alors qu’il l’est dans votre dimension habituelle… c’est suffisant. Vous avez compris un élément de la 5e dimension. Avec cette reconnaissance au cœur, vous retournez vers l’ascenseur, y entrez et appuyez de nouveau sur le bouton « vers le haut » et vous vous sentez monter… 6e dimension. La porte s’ouvre. Sentez, percevez, prenez le temps (pause)…

Vous gardez un élément et vous retournez vers l’ascenseur où vous appuyez de nouveau sur le bouton « vers le haut »… l’ascenseur s’élève mais en fait il n’y a plus d’ascenseur, tout est ouvert… C’est l’amour de votre Etre qui vous entoure, entre dans chacune de vos cellules et permet à chaque cellule de prendre une autre couleur, de vibrer différemment.

L’amour de votre Etre pour vous est présent en permanence. C’est lui qui apporte l’étincelle de vie, simplement plus vous vous élevez dans les dimensions, plus il devient palpable et vous comprenez que c’est cette énergie qui coule en vous… c’est cette énergie qui vous apporte la vie, vous maintient en vie, vous nourrit. Elle est partout, toujours… comme une soupe énergétique dans laquelle vous baignez, comme si vous étiez un embryon dans un liquide qui le nourrit, sauf qu’à ce niveau vibratoire il ne s’agit pas de liquide mais d’une simple vibration qui nourrit chaque cellule de votre être et vous fait oublier, au fur et à mesure que votre niveau vibratoire s’élève, jusqu’à votre petit être parce que vous devenez ce qui vous entoure… vous vous expansez… et plus vous avez la faculté de vous élever, plus vous entrez dans le feu du soleil, dans le feu de votre soleil qui crée continuellement dans l’Amour.

Depuis le centre du soleil vous pouvez voir tout votre axe qui descend jusqu’au centre de la Terre et comprendre la qualité de lumière qui y circule…

Vous savez que votre corps, dans la 3e dimension, vous appelle…

Vous distinguez de nouveau vos contours et vous descendez. Vous comprenez que vous êtes à nouveau dans l’ascenseur, vous en distinguez les parois, vous descendez… la porte s’ouvre automatiquement à hauteur de votre cœur et vous êtes de nouveau dans l’ici et maintenant, ici où vous agissez.

Mes amis, dites-nous en toute sincérité, maintenant que vous savez d’où vous venez et ce qui vous crée à chaque instant, comment est-il possible de demeurer dans la peur ? Comment cela peut-il être possible ? Tout simplement ça n’est pas possible ! Vous aimez jouer à ce jeu, demeurer dans ce qui vous est connu depuis longtemps, si longtemps, si longtemps vraiment mes amis, avec tant d’expériences qu’il vous est difficile de quitter pour vous avancer vers le nouveau, parce que le nouveau est totalement différent ! Il vous invite à penser différemment, à porter un autre regard sur tout ce qui vous entoure… Reprenons l’exemple du début qui est excellent : « je marche dans la rue, j’ai peur d’ouvrir mon cœur »… parce que vous vous êtes habitués à penser l’ouverture à l’horizontale. Vous êtes habitués à penser à la peur alors qu’il vous suffit de changer votre regard et au lieu de regarder à l’horizontale, de regarder à la verticale, au lieu de vous voir à l’horizontale, de vous voir dans la verticale de votre axe.

Nous vous avons dit il y a longtemps ici que votre axe est votre colonne vertébrale, métaphoriquement (voir le cycle « Là où tout commence », canalisation1). Votre axe est ce qui vous permet d’être droits. Nous connaissons votre amour pour les animaux qui vous accompagnent sur Terre, mais le fait d’être droits vous rapproche de nous et fait toute la différence avec le règne animal. Vous êtes des êtres verticaux, des êtres droits mes amis. Vous vous tenez au sein d’un axe de lumière et il est temps pour vous de vous en souvenir, pas seulement de temps en temps, pas seulement quand vous êtes ici par exemple, mais aussi de marcher dans cet axe, de marcher dans la verticale de votre axe.

L’axe se trouve dans la lumière et seulement dans la lumière. Quand vous êtes ne serait-ce qu’un peu dans la peur, vous pouvez être absolument certains que vous n’êtes pas dans votre axe !!! N’est-ce pas magnifique ? Vous avez le moyen de comprendre dans l’instant si vous êtes ou non dans votre axe ! Quand vous êtes dans votre axe, il n’y a pas le moindre risque de ressentir ne serait-ce qu’une once de peur, parce que vous vous trouvez dans la vibration où la peur ne peut se maintenir et où elle se délite dans l’instant. Nous vous demandons instamment de garder cela comme élément de référence : « j’ai peur ? bien, cela me permet de réaliser que j’ai perdu mon axe… j’entre de nouveau dans l’axe de ce que je suis depuis bien au-dessous de mes pieds jusqu’à bien au-dessus de ma tête, depuis le centre de la Terre jusqu’à mon soleil. C’est cela que je suis et je ne suis rien d’autre que cela ! A travers cela je marche, à travers cela je crée, à travers cela je demeure sur Terre.»

« Qui êtes-vous, demandez-vous, pour nous parler ainsi ? L’amour de Jésus était perceptible au début de cette rencontre, mais autre chose aussi… qui donc êtes-vous pour nous parler ainsi ? »

Nous somme le Christ de chacun. Le Soleil de chacun de vous. C’est depuis cette dimension que nous vous parlons, depuis la dimension du Christ de chacun… comprenez ce qu’il vous est possible de comprendre, en aucun cas en passant par votre mental. C’est seulement à partir de votre axe que vous avez accès à la perception de ce que nous vous apportons…

Vous êtes réunis, tous les axes de lumière… voyez cela : voyez votre cercle comme un cercle d’axes de lumière au cœur grand ouvert parce que c’est ainsi que vous agissez en notre nom, au nom de votre Soleil, au nom de la Hiérarchie de Lumière à laquelle vous souhaitez appartenir et vers cela vous vous acheminez.

Bonne route donc, bonne route dans votre axe de lumière !

Nous vous aimons beaucoup… beaucoup !

Et il en est ainsi.