Biodanza et Méditation 2019
3 – Vendredi 19 juillet 2019

A Saint-Jean le Thomas, par l'intermédiaire de Mariannick
19/07/2019

(Voir le message d’introduction de la canalisation 2, du jeudi 18).   

 

Nous sommes heureux de vous retrouver. Nous sommes nombreux, et nombreux à être heureux ! Il y a toujours les énergies de la Terre, au centre, le soleil de la Terre, toujours aussi les énergies du soleil, du Christ-soleil et les énergies de Saint Germain qui tournent au niveau de vos cœurs et remplissent votre cercle et vont se répandre sur l’humanité, et puis sentez, ouvrez les perceptions de votre dos, comme si toutes les petites cellules de votre dos s’ouvraient, pulsaient, pour sentir ce qui se passe derrière vous, sentir l’amour et la joie qui arrivent derrière vous… pour sentir la fraternité et la sororité qui arrivent derrière vous… Ce sont les Etres des étoiles. Encore une autre dimension qui s’ajoute aux trois autres avec lesquelles vous avez travaillé. Trois plus un, comme les Mousquetaires, les Mousquetaires qui n’ont jamais peur parce que « un pour tous et tous pour un ». C’est un peu ça notre devise à nous aussi, c’est un peu ça que nous faisons ensemble… là, c’est tout votre univers pour la Terre, pour l’humanité, pour l’éveil de cette petite planète et de ceux qui s’y trouvent. Tous ensemble, pour elle, pour vous, tous ensemble et ça fait du monde !

Souvenez-vous : vous reprenez votre place au large de l’équateur en faisant une grande ronde autour de cette Terre que vous aimez tant, que vous aimez au point de vous être incarnés en cette période bien précise de changements et de perturbations profondes ! Vous saviez fort bien que ça ne pouvait pas être une incarnation de tout repos. Ce serait une incarnation marquant la fin d’un cycle avec par conséquent les comptes de tout un cycle à régler pour pouvoir vous ouvrir à un nouveau cycle. C’est ce que vous faites avec tout l’amour que vous avez pour vous, pour l’humanité et pour la Terre toute entière.

Sentez venir du soleil de la Terre une énergie pulsée qui entre par vos pieds dans vos jambes, votre bassin… elle peut s’étendre jusqu’au cœur… et laissez venir l’énergie du Soleil pour la rencontrer. Elle vous emplit le cœur et parfois le ventre…Laissez ces deux énergies se rencontrer, s’unir… et puis les énergies des Etres des étoiles derrière vous entrent dans vos corps… n’ayez aucune crainte, accueillez-les autant que vous le pouvez ! Vous pouvez mettre les limites que vous désirez placer ou au contraire ouvrir votre cœur en grand, sachant qu’ils n’iront jamais plus loin que ce que vous permettez au fond de vous-mêmes…

Ces trois énergies qui se rencontrent viennent se mêler à la vôtre, incarnée. Cette énergie de nous tous ensemble, unifiée, se déverse depuis la ronde que vous formez autour de l’équateur sur tout le monde minéral… Souvenez-vous (dans l’atelier qui a précédé) les montagnes où vous vous êtes retrouvés, les grottes, souvenez-vous… cette énergie multiple se déploie et permet l’éveil du potentiel que vous avez, chacun, ressenti… de la force, de la sagesse, de la sécurité et tant d’autres choses… C’est notre énergie commune qui va aller nourrir ce potentiel et lui permettre de s’activer à son rythme. Respirez… sentez que sur l’inspir vous vous emplissez de toutes nos énergies et que sur l’expir ces énergies alliées à la vôtre se déversent… Vous n’avez rien à perdre de votre propre énergie, vous avez simplement à ouvrir vos portes pour que notre énergie à tous se déverse sur le monde minéral et vienne activer ce qui peut l’être. Sentez cela sur quelques respirations : inspirez-nous et en ouvrant vos portes expirez-nous, le plus profondément possible, le plus paisiblement et largement possible… (pause)

Si vous percevez de l’amour, sachez que c’est notre amour à tous qui passe par vous et si vous le souhaitez, au moment de l’expiration, ouvrez un peu la bouche et soufflez le plus doucement possible vers cet endroit que vous avez perçu… tout notre amour… (pause)

Laissez maintenant cette énergie entrer dans le monde minéral et continuer à œuvrer à ce niveau. Permettez que ce don se poursuive pendant qu’un autre don s’active. Pour ceux qui n’ont pas perçu cet après-midi un endroit particulier, laissez simplement passer notre triple énergie vers le monde végétal dans son ensemble, ou vers l’un de ses symboles : une feuille, une fleur, un arbre… cela peut-être l’archétype de l’arbre, de la fleur ou de la feuille. Le don se fera et se poursuivra. Même chose : sur l’inspiration inspirez-nous, laissez-nous entrer, laissez notre amour vous pénétrer, et sur l’expiration laissez notre triple flamme aller activer le monde végétal, ce que vous en avez perçu, le potentiel qui vous a été révélé, pour lui permettre de s’éveiller à son tour. Prenez le temps (pause)…

Laissez ce don se poursuivre et axez-vous à présent sur le monde animal sur terre, dans les airs et dans les océans. De nouveau, à travers un animal perçu dans l’atelier ou à travers un animal totem, laissez notre énergie venir activer ce règne. Inspirez notre amour par vos pieds, votre tête, votre dos, et expirez-le de partout, depuis votre tronc, votre cœur, votre ventre et votre bouche aussi vers l’animal qui est venu vers vous avec toutes ses qualités et son potentiel d’éveil… pour les animaux qui sont prêts à quitter cette Terre, souhaitez-leur la joie sur leur chemin. Ils font un bond dans leur évolution : respectez cela, ne vous agrippez pas à eux mais souhaitez-leur bonne route ! Ils vous font de la place. Ils vous permettent d’assimiler davantage d’énergie, de vous expanser davantage sur cette Terre : remerciez-les !(pause)…

Notre amour continue de se déverser sur le règne animal, tout comme sur le règne végétal et sur le règne minéral… nous nous tournons à présent ensemble vers l’humanité de cette Terre, une humanité en pleine transformation, en grand bouleversement, en quête de sens. Le désespoir est souvent présent mais il faut parfois aller toucher le fond du désespoir pour avoir envie de chercher un sens autre que celui d’une société qui ne répond plus à vos besoins… Souvenez-vous : où êtes-vous allés regarder ce potentiel de l’humanité ? Qu’est-ce qui est venu voue visiter tout à l’heure ? Si la vision n’était pas claire, alors voyez un archétype de l’Humain devant vous, de l’Humain réalisé pour que le potentiel de cet Humain s’active… Inspirez-nous, inspirez la triade que nous formons avec vos Frères des étoiles, et en ouvrant toutes vos portes, expirez-nous, expirez notre amour infini pour cette humanité qui avance pas à pas, avance et se questionne ! Tout change, respirez (pause)…

Et puis ouvrez votre cercle, éloignez-vous un peu de la Terre, encore… encore… permettez à votre cercle de grandir, de vous retrouver dans l’espace pour voir la Terre au centre de votre cercle et de la voir dans son entier activer son potentiel d’éveil, pulser différemment, s’ouvrir doucement… La douceur, la Terre ne demande rien d’autre que de pouvoir s’ouvrir en douceur ! Parfois, elle a besoin de crier un peu, de ruer mais son désir le plus profond est d’évoluer en douceur. Elle ne manifeste ses ruades que lorsqu’il n’est pas possible de faire autrement, que lorsqu’un éveil de l’humanité et impossible autrement que par cette force déployée de façon abrupte et parfois douloureuse…

La Terre vous aime et elle fait tout ce qui lui est possible de faire pour contribuer à votre éveil ! Vous êtes l’endroit crucial où tout se rencontre, et si votre éveil n’a pas lieu, la réaction en chaîne ne peut s’initier. C’est pour cela que tous les règnes se mettent à votre service : non pas au service de vos egos mais au service de l’humanité toute entière, car chacun sait à quel point l’éveil de l’humanité est nécessaire pour que tout puisse évoluer !

Revenez à vos sensations intérieures et percevez le monde minéral en vous, la Terre en vous, ce qui est immuable en vous, sécure, solide… et voyez le potentiel de votre éveil à ce niveau… Laissez passer l’amour à ce niveau… puis voyez le végétal en vous, ce qui prend vie, ce qui unifie… et laissez l’amour rayonner et éveiller le potentiel du végétal en vous… et puis percevez le règne animal en vous, percevez ce qui célèbre la vie dans l’animal en vous et le potentiel d’éveil qu’il recèle… permettez à ce potentiel de se déployer… et puis sentez ce qui relève de votre humanité profonde, ce qui vous met en lien avec les autres humains… et laissez notre amour venir activer votre potentiel d’Humain venu célébrer la vie sur Terre, venu célébrer l’évolution et la transformation sur Terre… Tout cela en vous parce que vous êtes tout cela !

Entrez à présent dans la confiance. Le potentiel est activé : il va se déployer. Les jours de tristesse et de désespoir, retournez voir ce potentiel et souvenez-vous que nous sommes toujours ici, toujours près de vous, autour de vous pour vous aider à réactiver votre potentiel et à faire en sorte que chacune de vos démarches soit plus facile, plus joyeuse et plus aimante… Gardez un lien avec ce potentiel. Voyez-le s’activer et entrer dans votre quotidien au fur et à mesure des journées qui vont suivre. Appelez-nous ! Appelez la Terre ! Appelez le Christ-Soleil, appelez vos Frères des étoiles pour que nous revenions réactiver ce que vous êtes en profondeur !

Pour vous aider à entrer dans vos potentiels, nous allons accepter quelques questions et tenter d’y répondre… Pendant que les questions seront posées et que les réponses seront données, maintenez votre place dans le cercle. Autant que vous le pouvez, maintenez votre présence agissante, respirante, dans ce don d’énergie visant à activer le potentiel de la Terre et de son humanité.

 

Question 1 : Que faire des perceptions d’arbres et de végétal que j’ai perçues en moi hier et aujourd’hui ?

Réponse 1 : Le but, ce qui t’est montré, n’est pas tant d’aller travailler la terre mais de sentir à quel point la terre pousse en toi, la terre se révèle par toi et en toi, à quel point tu lui permets de se donner. Il y a beaucoup de gens qui sont fermés à la terre. Qu’est-ce ça donne, tous ces gens qui sont totalement fermés ? Tu sais, la plante de vos pieds est faite d’une multitude de petites antennes servant à capter l’énergie de la Terre et à vous en nourrir. Pour beaucoup de raisons, bon nombre d’entre vous ont déconnecté ou plutôt n’ont jamais activé ces petites antennes, ça dépend. Alors, ces personnes sont comme sur un nuage sur cette Terre, elles ont l’impression de ne pas appartenir à ce monde et bien souvent elles ne souhaitent pas lui appartenir parce qu’elles le trouvent lourd, pesant, difficile. Elles préfèrent garder de la distance et presque survoler la Terre. C’est infiniment difficile pour elles de poser les pieds sur Terre ! Le problème, vois-tu, c’est qu’en faisant cela elles se croient protégées, à l’abri de tout danger venant de la Terre ou de la lourdeur de la Terre, du moins à ce qu’elles supposent être la lourdeur de la Terre mais elles se privent ainsi d’une nourriture qui leur est absolument indispensable. C’est comme si votre corps physique n’absorbait aucune protéine pendant des années, qu’elle soit d’origine végétale ou animale, peu importe. Comment garder la force de vivre ? Ce sont des êtres qui pourraient végéter, mais comment pourraient-ils avoir la force de vivre et de s’incarner ? C’est très difficile.

Ce que tu peux faire, c’est agir avec tes mains et avec ton intention au cœur, sans bien savoir au départ avec quoi tu vas agir. Relies-toi autant que tu le peux quand tu sens être en présence de telles personnes, et les enfants avec lesquels tu travailles notamment sont totalement coupés des énergies terre. C’est comme s’ils marchaient à 5 cm du sol. L’idéal serait peut-être, avant de travailler, que tu places tes mains sur leurs pieds et que tu leur dises à quel point leurs pieds sont beaux ! C’est peut-être difficile, alors simplement poser tes mains sur leurs genoux, en leur demandant avant de se mettre à travailler, de sentir ce qui passe par tes mains descendre vers leurs genoux et aller se mettre dans leurs pieds pour y faire des racines. Tu verras, ça leur paraîtra un peu étrange au départ et ils rentreront assez vite dans le jeu. Tu leur demanderas de respirer avec leurs racines et tu vas respirer avec eux. Tu leur diras qu’avant toute chose, à chaque fois que vous serez ensemble, vous allez respirer comme cela 5 mn… ce sera peut-être beaucoup pour eux alors tu réduiras à 3 mais pas à moins, surtout pas à moins. Toi, tu sentiras comme tu as senti aujourd’hui et hier, par où l’énergie végétale a envie de sortir : a-t-elle envie de sortir par tes mains, par ta bouche ? Si elle a envie de sortir par ta bouche, vois-la sortir et prononce les mots qui te viennent à ce moment-là : ils seront chargés de cette énergie-là. Ne te demande pas avec ta tête ce que tu vas dire car ça n’a pas d’importance. Laisse ce que tu perçois, laisse les mots filer sur l’énergie qui sort de ta bouche, comme une liane, comme une branche, des fleurs, des feuilles. Si c’est par tes bras, par tes mains, alors pose-les. En dehors des genoux, tu peux en poser une dans le dos et l’autre sur le cœur, en disant aux enfants d’inspirer ce qu’ils sentent passer à travers tes mains puis l’envoyer à la Terre. Ils comprendront. Tu peux tout à fait leur expliquer que pour toi c’est important de travailler avec la Terre avant de travailler avec leur tête ou leurs mains.

Toi, tu remercieras la Terre pour ce cadeau qu’elle leur fait à travers toi. N’attends pas de remerciement de leur part, il n’y en aura pas, mais quand tu sentiras cette énergie s’écouler en eux et prendre racine, alors tu sauras que tu as fait ce que tu es venue faire et tu seras emplie de joie. Ce sera ta récompense profonde ! Fais selon ta guidance. Nous venons de te donner des pistes, mais qu’elles ne soient pas limitatives ! Fais selon ce que tu sens de ce que le végétal exprime en toi. Laisse-le te guider, laisse la fluidité du végétal glisser en toi et partage-la avec ces enfants. C’est un cadeau immense que tu leur fais, et tu en es remerciée à l’avance. Et il en est ainsi.

 

Question 2 : Est-ce qu’il y a des portails qui s’ouvrent dans la mer, pour les baleines et pour d’autres ?

Réponse 2 : La baleine elle-même est un portail… (Ils me montrent deux axes à angle droit, un axe horizontal et un autre vertical. La baleine absorbe à l’horizontale des données qu’elle capte dans la mer et elle les retransmet à la verticale. Ce qui s’est passé jusqu’à présent c’est que le chemin était en ce sens, de l’horizontale à la verticale, comme quelqu’un qui va informer de l’état de la Terre, du monde marin, de l’humanité. Maintenant, c’est comme si elle ouvrait son axe vertical pour d’autres et cet axe devient alors une porte qui permet le contact. Ce que je ressens, c’est que c’est aussi une porte qui peut leur permettre à terme de quitter cette Terre.)

Un certain nombre d’espèces que vous aimez s’apprête à quitter la Terre. Ne ressentez pas cela comme un abandon. Ça n’est en aucun cas un abandon. C’est une marque de confiance infinie et un acte de joie pour eux-mêmes. Ils ont maintenu, parfois au prix de sacrifices dans leur règne, certaines fréquences sur Terre. Ils vous sentent prêts à présent à prendre la relève et à assumer cette responsabilité dans votre éveil. Ils peuvent enfin évoluer dans leur propre individualité. Ce sont des animaux qui se sont individualisés. Ils peuvent enfin avoir accès au prochain stade de leur évolution et c’est une grande joie pour eux. S’ils peuvent le faire, c’est justement parce qu’ils ont beaucoup contribué au maintien de la Terre. C’est un remerciement de l’univers à leur égard et ils en sont conscients et joyeux. Ce départ est donc un départ joyeux parce que vous pouvez ainsi vous expanser. C’est une place qu’ils libèrent et qu’ils vous permettent de prendre pour vous expanser. C’est une place qu’ils avaient dans d’autres dimensions que dans la 3e.

Le fait que ces animaux s’apprêtent à quitter la planète est un signe de libération, d’évolution pour eux et d’expansion pour vous. Ne soyez donc pas toujours dans le défaitisme, dans la tristesse, dans le deuil et la culpabilité par rapport à cela. N’oubliez pas que bon nombre d’êtres humains tente de récupérer des actes d’une beauté infinie pour que leur propre perception du monde soit acceptée par les autres, pour prouver aux autres qu’ils ont raison. Ce sont parfois des êtres dont le cœur est pur mais dont l’esprit est très peu ouvert. Ils sont sur leur propre chemin, ne les jugez pas, mais vous n’êtes pas obligés d’entrer dans leur dialectique, vous pouvez vous en libérer.

La planète change, des changements profonds sont en cours. Vous parlez souvent de réchauffement climatique, mais quelle merveille ! Comment voulez-vous évoluer dans les hautes sphères qui vous attendent sans changement au niveau de la Terre elle-même ! C’est toute votre structure qui va changer, la structure de l’humain, donc fatalement celle de la Terre aussi. Vous allez évoluer ensemble. La Terre va vous porter comme elle vous porte depuis des millions d’années et vous allez évoluer ensemble, alors, ne soyez pas tristes ! Faites des abraços aux animaux qui s’en vont, dites-leur votre amour, remerciez-les de la place qu’ils vous offrent et de leur confiance !

 

Question 3 : La structure de l’humain va changer : qu’est-ce que ça veut dire ? 

Réponse 3 : Ça veut dire que le taux vibratoire de l’humain va changer et s’élever, que votre corps va vibrer autrement et que donc la Terre va se mettre à vibrer elle aussi sur une autre fréquence. Tout ce qui vibre à une fréquence donnée apporte un résultat en surface qui correspond à cette vibration. C’est comme pour une note de musique : si tu tapes un do, il correspond à une certaine fréquence que tu vas entendre. Si tu tapes un mi, la fréquence est différente et tu ne t’attends pas alors à entendre de nouveau un do, tu t’attends à entendre la fréquence correspondant au mi, cela te parait naturel. Pourquoi l’humanité, une partie de l’humanité en train de s’éveiller, souhaite-t-elle donc de tout son cœur que le taux vibratoire de la Terre et de l’humanité s’élèvent et en même temps souhaite de tout son cœur continuer à entendre la même note ? C’est juste impossible ! Le résultat à la surface de la Terre tout comme le résultat en vous est différent. Simplement, là où vous aviez jusqu’à maintenant une évolution très lente, elle fait à présent un bond que vous avez souvent qualifié de quantique parce qu’il est soudain et très mystérieux, comme tout ce qui est quantique pour la plupart d’entre vous !

Attendez-vous à des changements. On ne peut pas changer une vibration sans que le résultat de cette vibration change lui aussi. C’est également la raison pour laquelle vous avez envie de vous nourrir autrement et que vous allez à tâtons chercher par-ci par-là ce qui vous convient le mieux. Là aussi, ne demeurez pas dans quelque chose de fixe : ondulez ! Soyez fluides, parce que vous ne changez pas du jour au lendemain et que vous pouvez avoir besoin de quelque chose durant quelques semaines et d’autre chose les semaines suivantes, en fonction des changements qui se font en vous, profondément.

Restez dans la fluidité. Vous avez vu que le règne végétal est un règne profondément adaptable. Demandez-lui son aide, il vous aidera à vous adapter. Ça ne veut pas dire de vous en nourrir. Ça signifie de lui demander de l’aide. Vous pouvez aussi vous en nourrir bien sûr, mais demander l’aide d’un règne, c’est d’abord se relier de cœur à cœur avec lui et ainsi se relier à des qualités que vous avez perçues pour vous ouvrir à elle et les intégrer à votre tour. C’est en ce sens que chaque règne peut vous aider.

 

Question 4 : Que se passe-t-il quand mon corps s’agite et vibre fort ?

Réponse 4 : C’est une intensité supérieure à celle que tu reçois habituellement qui vient te rendre visite. Imagine que tu es tranquille dans ta maison, en paix dans ta solitude, très tranquille… et tout à coup on sonne à ta porte, c’est toute ta famille proche et plus lointaine, même ceux que tu n’as pas vus depuis une éternité, qui débarque… toi, tu n’es pas tout à fait sûre de vouloir mettre tout ce monde chez toi ! Tu n’arrives même pas à distinguer où se termine cette foule qui vient frapper à ta porte, c’est une multitude qui fait partie de ta famille et qui vient te retrouver ! Toi tu dis « non, non, vous êtes trop nombreux, je referme la porte, je ne peux pas, j’ai juste un petit appartement, ça n’est pas possible ! » Alors ils frappent encore plus à ta porte en disant : « fais-nous entrer, on veut profiter de la paix qui est dans ton appartement, on veut profiter de cette vibration qui est en train de monter en toi ! » Tu te dis que si tu ouvres ta porte, cette paix, cette vibration, tu vas les perdre… d’un côté tu gardes la porte fermée et d’un autre ils la poussent et c’est un conflit qui s’instaure. C’est ce conflit que tu vois dans ton corps, parce qu’ils sont très nombreux à venir vouloir vivre cet éveil avec toi, très nombreux !

Est-ce possible ? Est-ce possible pour toi d’ouvrir cette porte en leur disant : « stop, arrêtez de crier, je vais vous faire entrer, mais en silence, en respect, et je vais vous faire entrer un par un pour vous honorer, vous reconnaitre et vous aimer ».  A chaque fois que l’un entre et va s’asseoir dans un coin, tu lui prends les mains et tu lui dis bonjour par son prénom. Peut-être tu ne connaitras pas son prénom, ce sera peut-être quelqu’un de grand et tu lui diras « bonjour Le Grand ! » ou quelqu’un avec un nez tordu et tu diras « bonjour Le Nez Tordu », peu importe… est-ce que tu penses que peu à peu tu vas pouvoir les laisser entrer ? Pose tes conditions.  Si tu souhaites le silence, ils ne profèreront jamais, ni les uns, ni les autres, le moindre mot. La seule chose dont ils ont envie c’est que tu les accueilles dans cette nouvelle vibration afin qu’ils puissent profiter du voyage avec toi. A chaque fois que tu en accepteras un de plus, ce sera peut-être un grand oncle ou un petit neveu ou un arrière, arrière-grand-père inconnu que tu verras arriver avec des vêtements d’un autre siècle, une coiffe venue d’on ne sait où, tu pourras dire « bonjour la coiffe bretonne » ou « bonjour les sabots d’Auvergne » et ainsi appeler chacun par quelque chose qui va l’individualiser, lui donner une place dans ton cœur. C’est ça le but du nom, c’est de donner une place dans ton cœur.

Ils vont s’asseoir en silence et ne feront jamais aucun bruit si tu le leur demandes. Le fait de les honorer en leur permettant d’entrer chez toi va permettre à ton cœur de s’ouvrir à chaque fois un peu plus, sans aucun jugement. Ils ont tous chacun de leur côté une histoire et toutes ces histoires aboutissent à ce que tu es, toi. C’est toute une histoire qui est derrière toi et à chaque fois que tu accueilleras l’un d’eux c’est un morceau de ton histoire, une petite part de toi que tu vas accueillir. C’est eux et toi en même temps. C’est à toi de voir : est-ce que tu peux ouvrir la porte en présentant tes conditions pour leur permettre d’entrer et de les regarder ? Prends un petit temps à chaque fois que tu le feras pour te mettre en position de méditation, voir qui entre et le saluer…

Chez toi il va y avoir du monde ! Ce sera un monde joyeux, infiniment présent pour te soutenir. La seule chose qu’ils demandent c’est de pouvoir être présents et acceptés à l’intérieur : à l’intérieur de ton appartement qui est une autre façon de parler de l’intérieur de ton cœur… et puis les jours vont passer, de temps en temps tu leur parleras et tu accepteras qu’ils te parlent… tu iras leur ouvrir ton cœur, voir s’ils sont toujours assis le long des murs pour ne pas prendre trop de place, et au fur et à mesure des jours tu te rendras compte que par exemple Le Petit Rouquin n’est plus là, c’est une petite étoile qui est là à sa place… Les uns après les autres, ils vont perdre leur image et ce seront des petites étoiles qui vont demeurer autour de toi pour te soutenir, t’aimer et venir vivre cet éveil à travers toi, avec une profonde gratitude à ton égard !

Surtout n’aies aucune crainte, c’est la crainte qui te fait vibrer. N’aies aucune crainte, place tes conditions et elles seront acceptées. Il s’agit de toutes les personnes qui sont passées de l’autre côté du voile. Elles ne sont pas ‘mortes’, elles sont de l’autre côté  du voile et c’est justement parce qu’elles ne sont pas ‘mortes’ qu’elles souhaitent participer à cet éveil, grâce à toi ! Ce sont toutes des personnes qui ont bien quitté leur incarnation terrestre, c’est le terme de ‘mort’ qui ne convient pas.

Pour t’aider à accepter cela, ouvre d’abord ton cœur à tous ceux qui sont déjà partis. Peu à peu ils vont le faire grandir et c’est tous ensemble que vous pourrez être présents pour ceux qui sont encore incarnés. Si à certains moments, dans les années à venir, tu ne sais pas quoi dire à l’un ou à l’autre, en voyant leur souffrance, tu pourras demander de l’aide à tous ceux qui sont avec toi pour passer la porte de cet éveil. Tu seras très heureuse le jour où tu sentiras ton frère venir parler par ta bouche à ses enfants. Ce sera une joie indicible pour toi et tu sauras alors que tu fais le lien entre deux mondes, qu’aucun de ces mondes n’est mort et que certains doivent faire le lien pour que la conscience de la Vie demeure. Crois-tu pouvoir accepter cela ? Penses-y, rien ne presse, c’est une chose que tu as acceptée avec joie dans d’autres mondes avant de t’incarner, et tu peux retrouver cette joie en acceptant cette place. Rien ne presse, prends ton temps.

Tu vois, la place que tu as acceptée de prendre c’est un peu comme un sablier. Il y a tout un monde d’un côté qui souhaite passer par une toute petite ouverture pour communiquer avec un monde situé de l’autre côté, et réciproquement… en permettant à ceux qui ne sont plus incarnés d’être au cœur avec toi pour s’exprimer, tu permettras aussi la communication dans l’autre sens. Prends ton temps pour donner ta réponse, pour ouvrir la porte. Sache que tout est respecté et que tout est bien. Ça fait déjà un moment que tout le monde attend, ils peuvent encore attendre. Prends ton temps ! Ils t’aiment tous infiniment parce qu’ils savent que c’est par ce sas qu’est ton cœur qu’il y a une voie de communication, de sortie de l’ombre et d’entrée dans l’éveil pour eux tous.

Demande toute l’aide dont tu as besoin et elle te sera donnée !

Et il en est ainsi.